Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

02 Mar

Les anciens étaient moins nombreux à festoyer.

Publié par RAYMOND Michel

Les anciens étaient moins nombreux à festoyer.
Les anciens étaient moins nombreux à festoyer.
Les anciens étaient moins nombreux à festoyer.
Les anciens étaient moins nombreux à festoyer.
Les anciens étaient moins nombreux à festoyer.
Les anciens étaient moins nombreux à festoyer.
Les anciens étaient moins nombreux à festoyer.
Les anciens étaient moins nombreux à festoyer.
Les anciens étaient moins nombreux à festoyer.
Les anciens étaient moins nombreux à festoyer.
Les anciens étaient moins nombreux à festoyer.
Les anciens étaient moins nombreux à festoyer.
Les anciens étaient moins nombreux à festoyer.
Les anciens étaient moins nombreux à festoyer.
Le repas offert aux anciens de la commune dimanche à la salle des fêtes de Pont-de-Vaux n'a pas connu le succès habituel pour un nombre de convives qui a chuté d'une quarantaine de personnes par rapport aux deux précédentes éditions. En effet, 160 personnes étaient présentes à défaut des deux cents enregistrées habituellement. Ce contretemps était à mettre au compte de la froidure et sans doute aussi à quelques cas de l'épidémie de grippe qui sévit actuellement.
Pour le reste pas de changement avec les navettes qui assuraient le transport des moins valides, notamment depuis les deux maisons de retraite, conduites par les bénévoles de l'Office de tourisme qui organisait ce repas avec le concours financier de la commune (6 500 euros). Tout le monde était à table à midi tapant, après l'accueil et le brin de mimosa épinglé à l'entrée au revers du veston des invités ou au corsage des invitées, puis c'était le discours de bienvenue du maire en ce jour de fête des grands-mères. Même son de cloche pour un menu gastronomique, servi cette année par les brigades de Dominique Tessier, le chef du restaurant du commerce, qui a cette fois encore ravi l'assistance. Et comme toujours une petite équipe composée de Gilles Debost, président de l'OTSI, des couples Poyet et Corrand, était sur le pont pour avoir préalablement assuré la coordination des opérations à partir de la mise à jour du fichier des invités, le lancement des invitations et la mise en place du jour J.
Dans cette docte assemblée on notait comme tous les ans l'arrivée d'un fort contingent des cadets de 70 ans tout frais émoulus de la journée des classes du week-end précédent.
Commenter cet article

Archives

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux