Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

28 Apr

Les sapeurs-pompiers étaient en fête.

Publié par RAYMOND Michel

Le capitaine Christian Grappin (à droite) et les sapeurs-pompiers volontaires du Centre d'incendie et de secours de Pont-de-Vaux.

Le capitaine Christian Grappin (à droite) et les sapeurs-pompiers volontaires du Centre d'incendie et de secours de Pont-de-Vaux.

La fête des sapeurs-pompiers tourne chaque année le dernier dimanche du mois d'avril dans l'une des communes couvertes par le Centre d'incendie et et de secours de Pont-de-Vaux. Dimanche cette manifestation avait lieu à Saint-Etienne-sur-Reyssouze. La journée commençait sur les terrains attenants à la salle Cocagne au coeur du bourg où la matinée a comme d'habitude été consacrée aux parcours sportifs qui ont rassemblé 55 pompiers : jeunes, séniors et vétérans, hommes et femmes, soit 39% de l'effectif total (141 pompiers dans l'ex canton).
Au terme de ces épreuves qui se sont déroulées dans d'excellentes conditions météorologiques, par un temps ni trop chaud, ni trop froid, ce n'est pas toujours le cas à la fin du mois d'avril, les sapeurs-pompiers du CIS Pont-de-Vaux se sont vus remettre le challenge de la qualité, en classant notamment trois des leurs dans les cinq premiers du classement séniors. Le challenge du nombre a été emporté par la compagnie de Saint-Bénigne.
Comme il est de tradition pour cette fête des pompiers, vers 11 heures, c'était le défilé de l'effectif complet des sapeurs-pompiers jusqu'au monument aux morts de la communes où avait lieu la traditionnelle cérémonie du souvenir à la mémoire de toutes les guerres, puis c'était le vin d'honneur au retour à la salle Cocagne suivi du banquet habituel servi par la Table d'Angèle, le restaurant de la commune d'accueil, dont le menu a été apprécié des 150 convives présents, parmi lesquels on notait comme toujours nombre d'élus locaux.
A l'heure des discours, Alain Giraud, président de l'amicale cantonale des sapeurs-pompiers, une association fondée en 1962 par deux chefs de corps de Pont-de-Vaux : Baptiste Charvet et Noël Guyon, qui regroupe de nos jours dix corps locaux, a demandé à l'assistance de respecter une minute de silence à la mémoire de « Popo » Bathias, l'un des membres fondateurs de l'amicale, décédé il y a quelques mois, et de Guillaume Carrage, jeune sapeurs-pompiers qui nous a quitté lors d'un tragique accident de moto survenu il y a quelques semaines.
Comme d'habitude, cette journée se poursuivait sur les festivités de l'après-midi prévues au stade de la Besace autour de plusieurs animations suivies par les familles des sapeurs-pompiers et un public en nombre sous un beau soleil printanier.
Résultats des parcours sportifs :
Féminines (8 participantes) :
Juniors : 1. Alison Paccoud (Gorrevod) en 3'01s.
Séniors : 1. Florine Mourreau (Pont-de-Vaux) en 2'56s.
Vétéranes : 1. Fatima Zouazou (Reyssouze) en 3'16s.
Masculins (47 participants) :
Séniors : 1. Stéphane Sallet (Pont-de-Vaux) en 1'45s ; 2. Thomas Monard (Pont-de-Vaux) en 1'56s ; 3. Fabrice Chevrier (Chevroux) en 1'57s ; 4. Mickaël Claire (Chavannes-sur-Reyssouze) en 2'03s ; 5. Pierrik Bodenant (Pont-de-Vaux) en 2'07s...
Vétérans 1 : 1. Bruno Ferrand (Chevroux) en 2'01s ; 2. Jérôme Laclayat (Reyssouze) en 2'14s ; 3. Jean-Paul de Souza (Saint-Bénigne) en 2'20s...
Vétérans 2 : 1. Michel Colin (Arbigny) en 2'16s ; 2. Jean-Philippe Hanchin (Pont-de-Vaux) en 2'50s ; 3. Bernard Jacquet (Sermoyer) en 2'57s...
Les JSP (jeunes sapeurs-pompiers), et les CPINI (centre de premier intervention non intégré) d'Ozan, Gorrevod et Reyssouze.
Les JSP (jeunes sapeurs-pompiers), et les CPINI (centre de premier intervention non intégré) d'Ozan, Gorrevod et Reyssouze.
Les JSP (jeunes sapeurs-pompiers), et les CPINI (centre de premier intervention non intégré) d'Ozan, Gorrevod et Reyssouze.
Les JSP (jeunes sapeurs-pompiers), et les CPINI (centre de premier intervention non intégré) d'Ozan, Gorrevod et Reyssouze.

Les JSP (jeunes sapeurs-pompiers), et les CPINI (centre de premier intervention non intégré) d'Ozan, Gorrevod et Reyssouze.

Commenter cet article

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux