Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

26 Apr

Un 70e anniversaire célébré dans la simplicité et le recueillement.

Publié par RAYMOND Michel

Un 70e anniversaire célébré dans la simplicité et le recueillement.
Dans le cadre du 70e anniversaire de la libération des camps de concentration et d'extermination, de la défaite du nazisme et du retour des déportés, la cérémonie de commémoration de le la Journée des déportés a réuni une cinquantaine de personnes dimanche en fin de matinée au pied du monument aux morts de Pont-de-Vaux.
Cette cérémonie a rassemblé les acteurs habituels : les drapeaux des associations d'anciens combattants avec sept porte-drapeaux, les élus municipaux, les responsables du milieu associatif de la ville, au premier rang desquels se trouvaient les filles (Raymonde Vaissaud et Yvette Bonnet), et le fils (Paul Bernachon), d'Auguste Bernarchon, boulanger de la ville, déporté au camp d'extermination de Dachau. Dénoncé pour ses aides aux résistants locaux, ce dernier ne devait survivre que quelques années à son retour au pays pour avoir subi des traitements inhumains au cours de sa détention. Dachau fut le première camp de concentration du IIIe Reich. Créé en 1933 pour recevoir des Allemands hostiles au régime nazi, il a été transformé en 1939 en camp de déportation. Jusqu'en 1945, il recevra jusqu'à 250 000 détenus. Sur ce total, 70 000 périrent et seuls 33 000 prisonniers furent libérés entre le 28 et 29 avril 1945 par la 7e armée américaine.
Le message des associations d'anciens déportés lu par le maire rappelait : « la longue incertitude et l’anxiété des familles guettant le retour des survivants, notamment au Lutetia (NDR : hôtel parisien) la joie des retrouvailles pour les uns et la détresse devant l’anéantissement terrible de l’espoir pour les autres. Le retour des déportés que nous commémorons aujourd’hui a symbolisé la défaite de la déshumanisation pratiquée systématiquement par les nazis et le triomphe de la liberté et des valeurs fondatrices de la civilisation. Les déportés rappellent, pour les avoir vécus, à quels désastres conduisent la violence, le mépris de la dignité humaine, le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie. Au lendemain des évènements tragiques qui ont durablement ébranlé la conscience collective au mois de janvier dernier et réveillé nos sentiments patriotiques, nous voulons dire notre attachement à la République et à l’unité nationale. L’oubli, la banalisation de l’horreur et de la violence, l’instrumentalisation de la peur et le rejet de l’autre sont les dangers réels qui menacent nos sociétés. Cette Journée du Souvenir revêtira tout son sens si elle ne se limite pas à la mémoire du passé mais si elle s’inscrit aussi dans le présent et l’avenir. Il appartient aux nouvelles générations d’honorer l’action et les sacrifices des déportés en agissant pour que le respect de la dignité humaine, la solidarité et la liberté triomphent à nouveau dans un monde plus juste et plus pacifique ».
Le Chant des Partisans a été chanté par un groupe de la Sarrasine sous la direction de Roland Ménéguz, le chef de choeur, et après la minute de silence, en l'absence de la Clique cantonale retenue par la fête cantonale des sapeurs-pompiers à Saint-Etienne-sur-Reyssouze, quelques exécutants de celle-ci ont interprété les sonneries d'usage. Ainsi s'achevait cette cérémonie du 70e anniversaire célébrée dans la simplicité et le recueillement à la mémoire des victimes de la déportation. A l'issue de cette cérémonie, les présents ont rejoint un café de la ville où la commune a offert un vin d'honneur.
r.
Un 70e anniversaire célébré dans la simplicité et le recueillement.
Un 70e anniversaire célébré dans la simplicité et le recueillement.
Un 70e anniversaire célébré dans la simplicité et le recueillement.
Un 70e anniversaire célébré dans la simplicité et le recueillement.
Un 70e anniversaire célébré dans la simplicité et le recueillement.
Un 70e anniversaire célébré dans la simplicité et le recueillement.
Un 70e anniversaire célébré dans la simplicité et le recueillement.
Un 70e anniversaire célébré dans la simplicité et le recueillement.
Commenter cet article

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux