Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

05 May

Festivrac reconduit un concept qui a fait ses preuves l'an dernier.

Publié par RAYMOND Michel

Ciynthia Bossard et Hugo Danancher (vice-présidente et président de l'association Festivrac).

Ciynthia Bossard et Hugo Danancher (vice-présidente et président de l'association Festivrac).

Avancée à des dates où la concurrence avec d'autres festivals est quasiment nulle et sur un format court de deux soirées (mai au lieu de juillet) et bien à l'abri à la salle des fêtes de Pont-de-Vaux pour éviter les déconvenues du passé, pour la deuxième année consécutive la 23e édition de Festivrac des vendredi 9 et samedi 10 mai se présente sous de bons auspices. En effet, l'équipe du président Hugo Danancher joue cette année encore la sécurité maximale au plan financier en limitant les frais au stricte nécessaire et en bénéficiant de l'expérience tirée de l'exercice excédentaire de l'an dernier. Malgré cela, il est impératif que Festivrac atteigne le nombre de 800 entrées payantes pour équilibrer son budget. Rien n'est donc gagné d'avance.
Mais le maximum a été fait en amont pour que tout se passe bien. En premier lieu c'est une judicieuse programmation faite par Cynthia Bossard, la vice-présidente, avec Pauline Trimarche qui a rejoint l'équipe pour cela en remplacement de Pauline Desmaris partie faire le tour du monde. « Nous avons un programme musical éclectique qui s'adresse à tous les âges, notamment pour les deux débuts de soirées où nous avons de la musique festive avec Owl Collision et William Brutus, qui sont Mâconnais. Pour les têtes d'affiches nous avons d'autres groupes comme KKC Orchestra de Toulouse et HK & Les Saltimbancks de Lille. Les deux autres sont Steel Alive et La Mine de Rien, qui eux aussi sont bien dans l'air du temps ». Bref, de la chanson française, du rock, du reggae, du hip-hop... une fois de plus, il y en a pour tous les goûts.
Côté organisation, Hugo Danancher annonce que l'espace extérieur sur la place Joubert devant l'entrée de la salle des fêtes avec sa buvette est reconduit cette année, ce qui augmente notoirement la capacité d'accueil en cas de beau temps. « Comme l'an dernier cet espace clôt permettra au public d'être tranquille en buvant un verre. L'an dernier en fin de concert le public présent eut la surprise de voir un mini-concert improvisé des Fills Monkey. C'était impressionnant et tout le monde était content ». Côté ambiance encore que seul l'équipe de Festivrac est capable d'insuffler à son festival, il y aura aussi le « happy apéro » qui a lieu sur place en début de soirée vers 20 heures. A ne pas manqu
er ».
Programme s :
Salle des fêtes :
Vendredi 8 mai :
21 heures : Owl Collision (cabaret rock).
23 heures : La Mine de Rien (chanson française).
1 heure : KKC Orchestra (électroswing-hip-hop).
Samedi 9 mai :
21 heures : Williams Brutus (reggae, world chanson).
23 heures : HK & les Saltinbanks (chanson française, world, hip-hop).
1 heures : Steel Alive (dub, hip-hop, bass music).
Plein tarif 15 €. Tarif réduit 13 €. Pass deux soirs 25 €. Points de vente : Cultura Bourg-en-Bresse, Mâcon et Digitick.
Ouverture des portes : 20 heures. Début
des concerts à 21 heures.Bar et restauration sur place.
Festivrac reconduit un concept qui a fait ses preuves l'an dernier.
Festivrac reconduit un concept qui a fait ses preuves l'an dernier.
Festivrac reconduit un concept qui a fait ses preuves l'an dernier.
Festivrac reconduit un concept qui a fait ses preuves l'an dernier.
Festivrac reconduit un concept qui a fait ses preuves l'an dernier.
Festivrac reconduit un concept qui a fait ses preuves l'an dernier.
Festivrac reconduit un concept qui a fait ses preuves l'an dernier.
Festivrac reconduit un concept qui a fait ses preuves l'an dernier.
Festivrac reconduit un concept qui a fait ses preuves l'an dernier.
Festivrac reconduit un concept qui a fait ses preuves l'an dernier.
Festivrac reconduit un concept qui a fait ses preuves l'an dernier.
Festivrac reconduit un concept qui a fait ses preuves l'an dernier.
Festivrac reconduit un concept qui a fait ses preuves l'an dernier.
Festivrac reconduit un concept qui a fait ses preuves l'an dernier.
Commenter cet article

Archives

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux