Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

27 May

Une centaine de collégiens pontévallois découvrent la nature du Val de Saône.

Publié par RAYMOND Michel

Une centaine de collégiens pontévallois découvrent la nature du Val de Saône.
Au cours de cette semaine, de mardi à vendredi, cinq classes de 6e du collège Antoine-Chintreuil de Pont-de-Vaux découvrent à vélo la plaine de la Saône. Sur un parcours spécialement préparé de 20 km, ils empruntent les deux rives en traversant la rivière au Pont d'Uchizy, ce qui leur permet d'observer attentivement la faune et la flore de la zone inondable et les activés humaines adaptées aux crues. Deux stations sont tout d'abord prévues sur le trajet de la rive gauche : la station d'épuration intercommunale de Pont-de-Vaux et l'exploitation maraîchère bio de Nizerel. Puis les cyclistes se postent dans l'immense prairie de Saint-Bénigne où armés de longues vues et de jumelles ils se livrent à des observations d'oiseaux assorties des commentaires de Marc Borrel, responsable de l'association Cardamine, qui les laisse admirer le vol du Courlis cendré, de la Barges à queue noire, de la Bergeronnette, du Bruant Proyer... Le guide leur présente aussi la Fritillaire Pintade, l'Orchidée à Fleurs...
Après la traversée du Pont d'Uchizy qui permet de voir plusieurs aspects des aménagements de la rivière, le lit mineur avec ses digues agricoles et son chenal de navigation à côté d'un bras mort recouvert de végétation ou de nombreuses espèces animales viennent se reproduire. Marc Borrel leur parle aussi des atteintes aux milieux naturels et la disparition des espèces sauvages à cause des pollutions, de la destruction d'habitats et de l'introduction d'espèces invasives. Ainsi que des mesures de protection mis en œuvre comme la fauche tardive des foins et l'interdiction de transformer le milieu ou de pulvériser des pesticides à proximité des puits de captage raccordés au réseaux d'eau potable. En rive droite, c'est également un arrêt à Fleurville pour chercher des traces des castors et l'observation de cigognes sauvées in extremis de l'extinction totale en France au siècle dernier. Depuis quelques mois nombre de couples nidifient et se sont sédentarisés sur plusieurs sites qui longent la Saône entre Mâcon et Chalon. Et c'est enfin le jardin naturel à côté de la Maison du tourisme au bord de la D 906 (ex N 6) qui permet de voir des actions de protection de la biodiversité reproductibles facilement chez soi. En effet, ces jardins prônent des cultures sans produits chimiques et sans retournement des sol. C'est sur cette note positive que les collégiens regagnent le collège Antoine-Chintreuil en passant sur le pont de Fleurville et en longeant le canal aménagé pour la navigation de plaisance. Ces journées bien remplies sont organisées par Sylvain Magnus, professeur de SVT. Elles sont financées par le collège grâce au concours du Conseil départemental, de l'Europe, de l'Etat et de l'EPTB (établissement public territorial de bassin) Saône-Doubs dans le cadre du programme Natura 2000 qui est en oeuvre depuis quelques années sur la rive gauche de la Saône.
Une centaine de collégiens pontévallois découvrent la nature du Val de Saône.
Une centaine de collégiens pontévallois découvrent la nature du Val de Saône.
Une centaine de collégiens pontévallois découvrent la nature du Val de Saône.
Une centaine de collégiens pontévallois découvrent la nature du Val de Saône.
Une centaine de collégiens pontévallois découvrent la nature du Val de Saône.
Une centaine de collégiens pontévallois découvrent la nature du Val de Saône.
Une centaine de collégiens pontévallois découvrent la nature du Val de Saône.
Une centaine de collégiens pontévallois découvrent la nature du Val de Saône.
Une centaine de collégiens pontévallois découvrent la nature du Val de Saône.
Commenter cet article

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux