Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

05 May

Une triste fête patronale.

Publié par RAYMOND Michel

Une triste fête patronale.
Pas de chance cette année pour les artisans forains de la fête patronale de Pont-de-Vaux présents avec une dizaine de stands, loteries et manèges, sur la place Poisat. En effet, cette fête patronale restera longtemps gravée dans leurs mémoires par le temps exécrable qu'il a fait depuis sa date d'ouverture le vendredi 1er mai. Car ce n'est que dimanche après-midi, lorsque des éclaircies sont apparues dans le ciel que le public, en faible nombre, a commencé à s'attrouper autour des stands, loteries et manèges.
Parmi les familles de forains qui travaillent sur cette fête depuis plusieurs décennies, se trouvait au stand de tir familial Pierre Massu, fils de Michel, bien connu dans notre ville. Agé de 22 ans, il représente la 3e génération d'artisans forains. « J'allais passer un CAP de plâtrier-peintre quand j'ai tout abandonné pour reprendre le tir de mon père. Je travaille avec lui en semaine dans le négoce des métaux. Aujourd'hui les fêtes comme celle-ci ne sont plus ce qu'elles étaient. Les familles n'ont plus d'argent, elles viennent avec 50 euros qui doivent suffire à faire le tour de la fête sans dépenser un euro de plus » confiait-il un peu désabusé.
Il est vrai qu'en une cinquantaine d'années, la fête patronale de Pont-de-Vaux a beaucoup changé. On est loin des années 60 où le trop plein des manèges sur la place Poisat, se trouvait sur la place Joubert, des ventes de tartes à la crème en quantité industrielle dans les boulangeries de la place et des terrasses de cafés bondées de clients. Autres temps, autres moeurs, notre société répond à d'autres besoins.
Pour cette fête patronale de mai 2015, il reste encore quelques jours en semaine comme le week-end du 7 mai pour en profiter. Dimanche soir il sera trop tard car les artisans-forains démonteront la fête pour rejoindre en début de semaine la foire de Mâcon.
Une triste fête patronale.
Une triste fête patronale.
Une triste fête patronale.
Une triste fête patronale.
Une triste fête patronale.
Une triste fête patronale.
Une triste fête patronale.
Une triste fête patronale.
Une triste fête patronale.
Commenter cet article

Archives

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux