Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

11 Jun

Adieu Albert.

Publié par RAYMOND Michel

Adieu Albert.
Albert Ohayon nous a quittés après de longues années difficiles à combattre la maladie. Il avait trouvé refuge dans sa maison de Chavannes-sur-Reyssouze après le décès de son épouse Odette, survenu le 24 septembre 2002. Dès lors il avait souhaité vivre à Pont-de-Vaux d’où était originaire sa femme. Sa carrière professionnelle avait commencé comme apprenti imprimeur à Lyon en 1949 pour se terminer en 2002 comme journaliste au Progrès. Entretemps il sera passé par le Dauphiné libéré, puis l'Echo des courses où fut chroniqueur hippique, et Lyon Matin.
Albert, dit « Bébert » était un homme chaleureux et généreux. Il s’impliquait beaucoup dans sa ville d'adoption, notamment dans la vie bouliste du canton. Ainsi, il aura lancé plusieurs concours comme le Challenge du Progrès devenu par la suite le Challenge Funchs puis le Challenge du comité de gestion du boulodrome des Nîvres, et en organisant le Challenge Albert Ohayon avec son club : l'amicale boules de Saint-Etienne-sur-Reyssouze.
Avant tout il était un papa de cinq enfants et de neuf petits enfants à qui il a su transmettre l'esprit de loyauté et le respect des autres. Il était apprécié de tous ceux qui l'ont côtoyé. Albert Ohayon avait aussi un profond sens de l’amitié. Il aimait cuisiner et partager sa table avec des amis qu'il régalait pour être passé maître dans la préparation de succulentes paëllas.
Depuis sa retraite, Albert Ohayon occupait ses loisirs au jeu de longue avec ses amis boulistes du canton de Pont-de-Vaux qui étaient nombreux au centre funéraire d'Ozan où se sont déroulées ses obsèques civiles.
Commenter cet article

Archives

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux