Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

08 Jun

Un 80e anniversaire de haute-tenue

Publié par RAYMOND Michel

Un 80e anniversaire de haute-tenue
Le samedi 4 juin 2015 fait partie des dates dont tous se souviendront. En effet, ils étaient plus de trois cents anciens joueurs et dirigeants du club de football de Pont-de-Vaux à se retrouver samedi pour célébrer le 80e anniversaire de l'USP (union sportive pontévalloise), devenue USPA au début des années 90 avec la fusion du club d'Arbigny. Et a apprécier l'organisation exceptionnelle de cette journée mise en place par une petite équipe de bénévoles managée pendant un an par Robert Joly et Thierry Poncet, Emmanuel Pacoret et Roger Sangoy, les deux actuels coprésidents. pièces maitresses de cette opération.

Tout commençait en fin de matinée au point de rassemblement prévu devant la buvette du stade municipal où après de chaleureuses retrouvailles, c'était le moment du souvenir et du recueillement au monument aux morts du club érigé en 1947 où est gravé dans la pierre le nom de Jean Fabra, figure emblématique de l'USP, parmi d'autres présidents et footballeurs trop tôt disparus. Le discours de circonstance a été prononcé par Charles Pélisson, président de l'USP de 1982 à 1984, dont le fils Jean-Yves, l'un des acteurs de la dernière épopée en ligue de l'équipe fanion, était présent. L'ancien instituteur a souligné « les décennies de dévouement des dirigeants, l'esprit de compétition de centaines de joueurs, la compréhension et l'appui de nos élus, la coopération et le concours des familles. Devant ce monument, au fil des mots ont défilé j'en suis sûr en nous tous tant de visages, ceux de disparus dont les noms sont gravés et de tant d'autres dirigeants et joueurs, membres de leurs familles, élus, eux aussi disparus. Mais encore, sur une autre plan certes, les visages de nos camarades ou amis du club qui, trop âgés, malades, trop éloignés, n'ont pu se joindre à nous. Une certitude, aucun d'entre eux n'est oublié aujourd'hui en ce moment de souvenir et de reconnaissance ».

C'est Marcel Colin, dit « Riquet », le doyen de l'assistance âgé de 90 ans, l'une des gloires de l'USP avec son frère Albert, dit « Bébert » pendant de nombreuses années dès le début d'après-guerre, qui a déposé une gerbe au pied du monument. Puis c'était un grand et joyeux défilé à travers les rues de la cité, clique cantonale, banderoles et calicots en tête, devant les statues de Chintreuil et Joubert parées de couleurs du club (tango et noir), pour rejoindre la salle des fêtes où avait lieu la partie festive de ce 80e anniversaire.

(A suivre)

Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Un 80e anniversaire de haute-tenue
Commenter cet article

Archives

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux