Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

21 Jun

Une bonne montée en gamme.

Publié par RAYMOND Michel

 Une bonne montée en gamme.
La 6e édition de la Ville de musique de Pont-de-Vaux organisée par l'association Anime Joubert, avec le concours d'une dizaine de bars, restaurants et onze associations pontévalloises, a débuté samedi après-midi vers 15 heures dans la cour de l'ancien couvent des Ursulines au son des percussions d'une petite formation de batucada de l'AIAMA (école de musique) qui a ensuite déambulé à travers les rues.
Une centaine de personnes étaient présentes à cette prestation qui marquait la première des deux visites de la cité guidées et commentées par Nelly Catherinn attachée de conservation au musée Antoine-Chintreuil, dont les commentaires historiques étaient adaptés aux circonstances de cette journée pour porter sur les sons que l'on pouvait entendre au fil des siècles à travers la cité. Sons qui trouvaient logiquement un prolongement en ce jour de fête de la musique, au fur et à mesure qu'on avançait dans l'après-midi et que le public arrivait de plus en plus nombreux sur les sites musicaux où se sont multipliées les prestations qui animaient quatre points forts : la salle des fêtes, le pont de la blanchisserie, l'église et le parvis de la Maison du tourisme. Pour compléter le tout, comme les années précédentes, en soirée, les bars et restaurants de la commune allaient proposer des animations musicales. "Cette année, nous mobilisons 250 personnes, danseurs, chanteurs et musiciens, je pense que le public devrait être satisfait" confiait samedi soir Emeric Landré, l'homme orchestre de cette journée, avant qu'un public en nombre envahisse les rue
s.
Ainsi au cours de l'après-midi, en se promenant sous un ciel clément, sans hâter le pas, on pouvait s'attarder à la salle des fêtes pour entendre deux chorales : la Sarrasine, l'ensemble vocal local dirigé par Roland Meneguz et De bouche à oreille de Manziat dirigé par Marie-Laure Mercier. Un peu plus loin, au pont de la blanchisserie dans un écrin de verdure entre la Reyssouze et jardins, c'était plusieurs formations d'élèves de l'école de musique. Plus loin encore, à l'église, c'était le concert par Pierre-Antoine Savoyat (trompette) et de Rémy Poilane (orgue) dans l'Aria en sol majeur, une pièce pour trompette et orgue de Jean-Paul Verpeaux, un compositeur contemporain. En revenant sur ses pas et en se dirigeant vers le port de plaisance, sur le parvis de la Maison du tourisme, de l'eau et de la nature, il y avait de la danse. C'était tout d'abord la zumba avec Marie Bouvard qui dirige l'école de danses orientales (Mosaïque) puis le toujours fidèle groupe folklorique bressan animé par Jacky Loisy. Et alors que le soleil d'une belle journée marquant la fin du printemps commençait à décliner au dessus des monts du Mâconnais, la soirée grand public se mettait en place (A suivre).
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
 Une bonne montée en gamme.
Commenter cet article

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux