Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

19 Aug

La saison des visites de la ville est terminée.

Publié par RAYMOND Michel

La saison des visites de la ville est terminée.
La deuxième et dernière visite de la ville proposée mardi soir par l'Office de tourisme du canton de Pont-de-Vaux a réuni 28 personnes. Comme toujours, cette visite était guidée et commentée par Nelly Catherin, attachée de conservation au musée qui a débuté le parcours par quelques explications sur l'économie de la cité dans les premières années du XXème siècle, en particulier des expéditions de produits agricoles. Cette dernière a cité un vieux grimoire qui répertoriait des expéditions annuelles de 500 paires de boeufs, 7 500 veaux, 7 000 porcs gras, 140 000 poulets, 16 000 lapins, 130 000 kg de beurre et 130 000 douzaines d'oeufs, à destination de Lyon, de Paris et de la Suisse. Autre temps, autres moeurs, adieu vaches, cochons, couvées... à part le petit marché aux volailles et animaux vivants qui persiste aujourd'hui sur la Promenade, il y a belle lurette que les productions agricoles ont pris d'autres chemins de distribution. Mais il n'en demeure pas moins que le marché hebdomadaire du mercredi reste toujours très attractif pour les marchands et les visiteurs comme on l'a vu encore ce dernier mercredi matin avec la cohue dans la rue de Lattre.
Cette visite passait comme d'habitude par le port de plaisance et l'histoire du canal depuis la fin du XVIIIe siècle, l'ancien couvent des Ursulines, les religieuses et la fonderie de canons de la Révolution (800 fabriqués en quatre ans avec 1 600 cloches fondues en provenance des églises de l'Ain, de Saône-et-Loire et du Jura). C'était ensuite la maison du bailli et son architecture particulière, puis la superbe façade intérieure de la maison de la famille Leroy, la cure et sa charpente incombustible en briques (11 000 placées en voûte, pour un poids de 33 tonnes, et prenant appui sur des demi-voûtes en arc-boutants), une particularité qu'on ne trouve en France que dans un autre immeuble construit par son inventeur à Ferney-Voltaire : Léonard Râcle, l'architecte du canal.
Cette visite s'est comme d'habitude achevée à la tombée de la nuit au salon d'honneur de l'Hôtel de ville où l'OTSI offrait la tarte bessane et un verre de Cerdon.
La saison des visites de la ville est terminée.
La saison des visites de la ville est terminée.
La saison des visites de la ville est terminée.
Commenter cet article

Archives

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux