Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

21 Aug

Parades et pétarades.

Publié par RAYMOND Michel

Jérémy Warnia (à droite), l'as des as français, vainqueur de l'édition 2014, et Jérémy Forestier, son équipier.

Jérémy Warnia (à droite), l'as des as français, vainqueur de l'édition 2014, et Jérémy Forestier, son équipier.

Jeudi soir à la présentation des équipages a commencée à 18 heures pétantes sur le podium de la Promenade avec Yves Crouzet, Pierre Gauthier et René Géret, les commentateurs de service qui officiaient au micro. Cette soirée a débutée lentement avec les pilotes et accompagnateurs des coureurs (de 2 500 à 3 000 personnes dans le parc coureurs) rejoints vers 21 heures par le public local. Au bout du compte, à l'heure du défilé, il y avait en gros cinq mille personnes le long du parcours tracé entre la Promenade et la place Joubert, ce qui n'était pas si mal. Il manquait cependant des spectateurs par rapport aux éditions précédentes, sans doute en raison de l'avancement au jeudi, le vendredi par le pasé s'étant plus favorable à cause du repos hebdomadaire du samedi. Le public était toutefois impressionnant à quelques minutes du départ de la parade des quads et des SSV qui s'est élancée avec trois quarts d'heure de retard sur l'horaire prévu vers 23 heures. Il faut dire que la présentation des équipages : 180 quads pour le Mondial et le PDV Quad Contest, 40 quads pour les courses minimes-cadets, et les 22 SSV, aura duré 4 h 30 montre en main.
Comme d'habitude sont passés sous les feux de la rampe quelque 600 pilotes et 240 machines, qui participent aux courses du week-end. Parmi eux on notait les deux équipages américains, une noria de pilotes britanniques, les meilleurs français : Warnia, Couperie, Cheurlin... bref, tous les vainqueurs des précédentes éditions et bon nombre de pilotes régionaux. Au total ce Mondial rassemble quinze nations, dont un Letton et un Finlandais. Ces pilotes représentent le meilleur plateau réuni jusque là. La moitié des engagés est constituée d'équipages étrangers. Parmi les anciens on notait Joël Bontoux, team manager actuel de Yamaha France qui aligne trois équipages, lequel a emporté les éditions 1987, 1988, 1989, 1991, 2003, du Mondial du quad. Il y avait aussi Arnaud Demeester (20 participations dont 7 victoires et de nombreuses places sur le podium) à l'Enduro du Touquet, entre autre pilote de renom. Il était près de 23 heures, à cause de difficultés survenues avec des spectateurs indisciplinés sur la place Joubert qui ont retardé le départ, que les 280 quads et 20 SSV, dans un immense nuage de fumée de pots d'échappement, le vrombissement des moteurs et la lumière des phares que les pilotes se sont élancés dans la nuit pour rejoindre le circuit. A suivre.
Programme de la journée :
Vendredi 21 août :
De 10 heures à 12 h 30 : contrôles administratifs des SSV.
De 13 heures à 15 heures : essais libres chrono du Mondial.
14 heures : ouverture du Quad Expo (jusqu'à 23 heures).
De 15 h 15 à 15 h 45 : essais des SSV.
De 15 h 15 à 15 h 45 : essai PDV Rétro (trikes).
De 16 h 15 à 16 h 30 : essais des Kids Quad (minimes-cadets).
De 16 h 45 à 17 h 45 : essais libres et chrono du PDV Kenny Quad Contest.
De 18 h 15 à 19 heures : première manche des SSV.
De 18 heures à 18 h 30 démo et parade PDV Rétro.
De 19 h 30 à 19 h 45 : 1ère manche des Kids quad.
De 20 h 15 à 21 heures : 2ème manche des SSV.
De 20 heures à 20 h 30 : démo et parade PDV Rétro.
21 h 15 : visite des stands du Mondial par le public.
De 21 h 30 à 22 heures : trial freestyle avec Fred Crosset.
De 23 heures à 3 heures : soirée « Holshot party » sous le chapiteau du circuit animée par DJ Anderson.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Parades et pétarades.
Commenter cet article

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux