Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

04 Aug

Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.

Publié par RAYMOND Michel

Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
La sécheresse n'a pas rendu le travail aisé pour les vingt jeunes laboureurs qui ont participé dimanche au concours de labour du syndicat des jeunes agriculteurs du feu canton de Pont-de-Vaux. Cette épreuve réservée aux agriculteurs de 16 à 35 ans s'est déroulée sur une parcelle de 8,5 ha située le long d'un chemin qui mène en prairie à Arbigny, exploitée par le GAEC Pont (groupement agricole d'exploitation en commun). Sur cette parcelle fissurée et craquelée par la sécheresse, le traçage de sillons rectilignes par les concurrents n'a pas été facile car la terre rendue d'une sècheresse extrême par la canicule s'effritait et formait des blocs compacts en se retournant sous les socles des charrues. Le travail du jury pour noter la rectitude des lignes et la profondeur des sillons (32 cm avec 2 cm de tolérance) aura donc demandé beaucoup plus de temps qu'à l'ordinaire et ce n'est que fort tard dans la soirée que le palmarès a été rendu.
Dans ce groupe on notait la présence de plusieurs jeunes agriculteurs comme Romain Fattier qui, âgé de 15 ans s'est classé 14ème, et Quentin Antoinat allant sur ses 16 ans à une fort belle 7ème place. On attendait que Stéphane Pont, multiple vainqueur des concours de labour locaux, termine sur le podium, mais un problème sur sa charrue a fait qu'il abandonne au bout de la première raie tracée.
A la remise des prix du soir où étaient présents plusieurs maires des communes représentées au sein du conseil communautaire autour du président Henri Guillermin, Bertrand Poncet, président du syndicat des jeunes agricultures, a évoqué les conditions climatiques difficiles de ce concours de labours qui ont par ailleurs « fortement mis en péril les cultures de printemps et les prairies. Les rendements risquent d'être les plus bas jamais connus depuis de nombreuses années ». De ce fait, ce dernier a souligné aussi que « les exploitations sont en péril » à cause du manque de récolte et que les agriculteurs doivent dès à présent compléter leurs stocks, notamment en fourrage, pour pouvoir passer l'hiver. Ce qui représente d'importants coûts supplémentaires. « Mais l'agriculture est un métier qui sait faire face à des conditions climatiques difficiles et qui sait s'adapter aux caprices de la nature. Malheureusement il y a un problème beaucoup plus grave, les trésoreries sont à sec en raison de la chute libre des cours de matières premières. Combien de temps une entreprise peut-elle produire à perte ? A qui la faute ? A l'Europe ? A la France ? Aux transformateurs ? Aux distributeurs ? Aux consommateurs ? Je me pose la question et vous la pose aussi à vous ? Qu'on réfléchisse aux conséquences de la mort de l'agriculture. Combien d'emplois sont menacés ? Les mois avancent et l'année va se terminer dans des conditions financières très difficiles pour la majorité d'entre nous. J'invite donc tous ceux qui vivent de l'agriculture ou à d'autres qui se sentent concernés (NDR : une exploitation fait vivre sept emplois en milieu rural) à se joindre aux différentes mobilisations qui vont occuper le paysage médiatique dans les mois qui viennent ».
Les interventions de Daniel Gras, maire d'Arbigny, et Henri Guillermin, président de la communauté de communes, ont marqué le soutien des collectivités locales auprès de l'agriculture, même si leurs pouvoirs politique et financier sont réduits à leur plus faible expression. Pour l'avenir et le regroupement des cantons, on ne sait pas ce que deviendront les concours locaux de labour : « votre fédération devra décider si vous vous alignerez sur le périmètre des nouveaux cantons » a conclu Henri Guillermin.
Pour les résultats, les deux premiers de ce concours ont été classés ex-aequo avec 200 points. Ils représenteront le secteur de Pont-de-Vaux au concours départemental de labour des jeunes agriculteurs qui aura lieu sur le même territoire dans la commune voisine de Saint-Bénigne le dimanche 23 août prochain. Lequel sera qualificatif au concours régional qui aura lieu à Saint-Martin-en-Haut, dans le Rhône, le dimanche 30 août, lui-même servant de tremplin vers le national qui se déroulera du 11 au 13 septembre sur l’ancienne base aérienne de Marly-Frescaty, près de Metz. Ce dernier sera suivi du concours mondial de labour où le Bagésien Fabien Landré, qui avait été sacré champion du monde en 2010 en Nouvelle Zélande, et 3ème dans cette même épreuve mondiale qui s'était déroulée en 2014 à Saint-Jean-d'Illac, près de Bordeaux, dans la Gironde. Aux dernières nouvelles ce dernier fera l'impasse sur le championnat du monde 2015 qui se déroule au Danemark pour mieux préparer le championnat du monde qui aura lieu au Royaume Uni en 2016.
.
Classement :
1. Franck Piret de Chevroux et Valentin Gautheret de Dommartin (200 points) ; 3. Raphaël Piret de Gorrevod (195 points) ; 4. Bruno Sallet de Boissey (185 points) ; 5. Thibaut Colin de Saint-Bénigne (178 points) ; 6. Nicolas Noblet de Chavannes-sur-Reyssouze ; 7. Quentin Antoinat de Saint-Bénigne ; 8. Guillaume Guichard de Boissey ; 9. Jérémy Geray de Saint-Bénigne ; 10. Guillaume Bouvard de Saint-Bénigne...
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.
Un concours de labour fortement perturbé par la sécheresse.

Fabien Landré le 5 sept. 2014 au championnat du monde de Saint-Jean-d'Illac dans la Gironde. .

Commenter cet article

Archives

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux