Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

09 Aug

Un troisième marché aux puces qui va à vau-l'eau.

Publié par RAYMOND Michel

Emeric Landré, président depuis 2009 de l'association Anime Joubert.

Emeric Landré, président depuis 2009 de l'association Anime Joubert.

Depuis quelques jours, l'équipe d'Anime Joubert présidée par Emeric Landré depuis l'origine (2009) à la suite du retrait de la parution gratuite la Tribune de Haute-Bresse et côtes de Saône qui avait précédemment assuré la reprise des marchés aux puces des mains de l'association d'origine créée au cours des années 70 par Janine Sevestre, alors propriétaire du Bar des sports, en vue d'animer le quartier nord de la ville, regardait avec inquiétude les bulletins météorologiques en croisant les doigts pour que leur marché au puces de ce dimanche 9 août passe entre les gouttes.
Malheureusement les oracles ont eu raison et vers 3 h 30 du matin quand les dix-huit bénévoles qui assurent l'organisation de cette manifestation sont arrivés sur la place Joubert, ils n'ont pu que déplorer que les vannes du ciel soient encore largement ouvertes. « Vers 7 heures du matin nous avions pourtant 65 exposants prêts à déballer dans l'attente d'une éclaircie. Mais la pluie a alors redoublé et la plupart d'entre eux sont partis. Au cours de la matinée, nous n'avions que 17 exposants à encaisser, ce qui n'est pas si mal vu le temps » regrettait Emeric Landré, en début d'après-midi.
La rage au cœur, l'équipe bénévole a alors entrepris le démontages des barrières de police mises en place la veille (240 pour une longueur de près de 500 mètres). Bref, beaucoup de travail fait pour rien. « Dommage car on allait sans doute battre un nouveau record. Depuis une quinzaine de jours, je recevais de nombreux appels téléphonique, plus que d'habitude, çà n'arrêtait pas. Notre record était de 218 exposants en 2013. Il faut dire que ce marché aux puces a toujours été le plus important de la saison » ajoutait le président d'Anime Joubert, le pilier de cette manifestation.
Cette année restera marqué d'une pierre noire dans les annales de l'association. En effet, le marché au puces du dimanche 26 mars organisé pour drainer à Pont-de-Vaux un public plus important à l'occasion du premier salon de l'artisanat organisé par Anime Joubert à la salle des fêtes s'était lui aussi déroulé sous le pluie avec seulement six exposants présents. Ensuite, même punition, même motif, celui du dimanche 3 mai avait lui aussi connu de fortes intempéries au point que sept exposants seulement avaient déballé. Seul le marché qualifié de « rattrapage » du dimanche 12 juillet était parvenu à tirer son épingle du jeu en accueillant 117 exposants qui ont permis aux finances de l'association de se redresser après un début de saison marqué par de très faibles recettes. « Ce marché au puces supplémentaire qui portait à quatre le nombre de manifestations de cette année nous a en partie permis de sauver les meubles. La première exposition artisanale, la 6ème ville en musique et le premier tournoi de football que vous avons organisé en partenariat avec le club de football local ont été équilibrés financièrement. Mais le manque de recette de ce marché aux puces du mois d'août nous oblige à trouver des recettes supplémentaires. Peut-être organiserons-nous un deuxième marché aux puces de rattrapage au mois de septembre. On va en discuter en réunion de bureau » précisait Emeric Landré. « Il nous faut maintenant sécuriser nos finances pour voir les mois qui viennent avec sérénité et maintenir le nombre de manifestations que nous organiserons en 2016 » concluait ce dernier.
Un troisième marché aux puces qui va à vau-l'eau.
Un troisième marché aux puces qui va à vau-l'eau.
Un troisième marché aux puces qui va à vau-l'eau.
Un troisième marché aux puces qui va à vau-l'eau.
Un troisième marché aux puces qui va à vau-l'eau.
Un troisième marché aux puces qui va à vau-l'eau.
Un troisième marché aux puces qui va à vau-l'eau.
Un troisième marché aux puces qui va à vau-l'eau.
Un troisième marché aux puces qui va à vau-l'eau.
Un troisième marché aux puces qui va à vau-l'eau.
Un troisième marché aux puces qui va à vau-l'eau.
Un troisième marché aux puces qui va à vau-l'eau.

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux