Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

29 Sep

Une centaine de « tchoukeurs » ont encore bien « tchouké ».

Publié par RAYMOND Michel

Une centaine de « tchoukeurs » ont encore bien « tchouké ».
Après plusieurs rencontres internationales les années précédentes, pour la quatrième année consécutive, ce premier week-end d'automne marquait le retour d'une grande épreuve de tchoukball sur le parquet de la salle omnisports de Pont-de-Vaux. C'était un tournoi qui opposait douze équipes, dont deux formation de Ligue A en Suisse, et géographiquement à l'opposé une équipe des Deux Sèvres qui a passé la nuit de vendredi à samedi (de 22 heures à 5 heures) en voiture pour participer à cette compétition.
Comme toujours, les ouailles de Laurent Bellenguez, avec l'appui de Sports, Loisirs, Culture, ont remarquablement bien organisé cette journée en proposant samedi soir, en plus de la série des parties du tournoi, un match d'exhibition opposant la Ligue Sud-Est et la Ligue Nord-Ouest. La première l'a emporté 57 à 37 sur la seconde. Dans l'équipe victorieuse on notait la présence de trois licenciés pontévallois : Florian Garcia qualifié « d'homme du match » par Laurent Bellenguez, le fondateur de cette discipline à SLC Pont-de-Vaux qui est aussi président de la ligue nationale de tchoukball, le jeune espoir Victor Seguin (moins de 18 ans) et Aurélie Moschietti. Au terme du tournoi, les deux équipes suisses ont terminé 1ère et 3ème, Marignier (Haute-Savoie) s'intercalant à la 2ème place, et l'équipe de SLC terminant 4ème.
Rappelons que le tchoukball est un sport d'équipe qui vient de Genève et de La Choux-de-Fonds en Suisse. Le but de son inventeur, un médecin helvétique, était de créer un sport sans risques ou à faibles risques de blessures, et facile à jouer, pour amener les gens à faire une activité physique. Ce jeu est un mélange de volley-ball, de handball et de squash. On marque des points en faisant rebondir un ballon (ressemblant par sa taille et sa surface à un ballon de hadball) sur une sorte de trampoline, appelé cadre, qui est installé à chaque extrémité du terrain, de telle sorte que l'adversaire ne puisse rattraper le ballon par la suite. Le « tchouk », comme on l'appelle familièrement, est présent en Europe et en Extrême-Orient. Il se développe également en Amérique du Nord et du Sud, et depuis peu de temps en Afrique.
La section tchoukball à Sports, Loisirs, Culture, compte une cinquantaine d'adeptes. Comme d'autres association qui utilisent la salle des sports de Pont-de-Vaux, les séances d'entraînement rencontrent des problèmes d'occupation de celle-ci. En effet, plusieurs plages horaires sont prioritairement affectées au footballeurs et rugbymen des clubs locaux comme solution de repli en cas de mauvais temps sur les terrains en plein air. D'où un grand nombre d'heures perdues par le tchoukball : « cette année, nous perdons encore trois heures par semaine sur quatre mois d'hiver » précise Laurent Bellenguez qui espère qu'une solution solution soit trouvée dans le futur pour pallier à cela.
En attendant, ce dernier donne rendez-vous aux personnes intéressées à la salle omnisports de Pont-de-Vaux les mercredis de 17 h 30 à 21 heures (pour les jeunes de 8 à 14 ans) et à partir de 19 heures (pour les adolescents et les adultes), mais aussi les samedis de 9 heures à 13 heures. Les pratiquants de cette discipline doivent fournir un certificat médical qui est obligatoire. Contact : Laurent Bellenguez 06-38-82-17-77.
Une centaine de « tchoukeurs » ont encore bien « tchouké ».
Une centaine de « tchoukeurs » ont encore bien « tchouké ».
Une centaine de « tchoukeurs » ont encore bien « tchouké ».
Une centaine de « tchoukeurs » ont encore bien « tchouké ».
Une centaine de « tchoukeurs » ont encore bien « tchouké ».
Une centaine de « tchoukeurs » ont encore bien « tchouké ».
Une centaine de « tchoukeurs » ont encore bien « tchouké ».
Une centaine de « tchoukeurs » ont encore bien « tchouké ».
Une centaine de « tchoukeurs » ont encore bien « tchouké ».
Commenter cet article

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux