Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

11 Oct

Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.

Publié par RAYMOND Michel

Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Hélène Vaucher ; « Je viens avec mes enfants sur cette foire pour nous faire plaisir. On achète des crêpes et des bonbons. C'est aussi là que nous avons acheté nos cochons d'inde domestiques. Mais je regrette aussi que tous les bancs se ressemblent aujourd'hui en vendant des produits similaires en grande quantité. Cette braderie est devenue de nos jours un gros marché. Je regrette aussi qu'il n'y ait plus d'animaux, comme à l'origine de la foire qui était une foire aux chevaux ». NDR : a lasuite d'une erreur la déclaration parue précédemment en légende n'appartenait pas à Hélène Vaucher qui est en photo.

Hélène Vaucher ; « Je viens avec mes enfants sur cette foire pour nous faire plaisir. On achète des crêpes et des bonbons. C'est aussi là que nous avons acheté nos cochons d'inde domestiques. Mais je regrette aussi que tous les bancs se ressemblent aujourd'hui en vendant des produits similaires en grande quantité. Cette braderie est devenue de nos jours un gros marché. Je regrette aussi qu'il n'y ait plus d'animaux, comme à l'origine de la foire qui était une foire aux chevaux ». NDR : a lasuite d'une erreur la déclaration parue précédemment en légende n'appartenait pas à Hélène Vaucher qui est en photo.

Hervé Malavialle (tourneur-fraiseur) de Reyssouze :  « Je viens sur cette braderie tous les ans pour acheter des vêtements ethniques. Aujourd'hui j'ai acheté un sarouel (NDR : pantalon amble porté par les hommes dans les pays arabes) à un commerçant africain. Je mets ce genre de vêtements le week-end quand je suis cool à la maison. Ce n'est pas facile de trouver ce genre d'article, c'est pourquoi je viens à la Saint-François car on trouve de tout sur cette braderie ».

Hervé Malavialle (tourneur-fraiseur) de Reyssouze : « Je viens sur cette braderie tous les ans pour acheter des vêtements ethniques. Aujourd'hui j'ai acheté un sarouel (NDR : pantalon amble porté par les hommes dans les pays arabes) à un commerçant africain. Je mets ce genre de vêtements le week-end quand je suis cool à la maison. Ce n'est pas facile de trouver ce genre d'article, c'est pourquoi je viens à la Saint-François car on trouve de tout sur cette braderie ».

Jenny Bouvard : « Je suis venue ce matin mais je n'ai rien trouvé d'intéressant à part un grand foulard à 5 euros. Personnellement je trouve que les prix sont trop élevés pour une braderie. Les articles sont plus chers que sur les marchés. Pour mes achats d'hiver, je préfère revenir sur le marché de Pont-de-Vaux de mercredi prochain. Je suis sure que je trouverai ce que je cherche et une bonne qualité à des prix plus abordables ».

Jenny Bouvard : « Je suis venue ce matin mais je n'ai rien trouvé d'intéressant à part un grand foulard à 5 euros. Personnellement je trouve que les prix sont trop élevés pour une braderie. Les articles sont plus chers que sur les marchés. Pour mes achats d'hiver, je préfère revenir sur le marché de Pont-de-Vaux de mercredi prochain. Je suis sure que je trouverai ce que je cherche et une bonne qualité à des prix plus abordables ».

Cette 456ème foire de la Saint-François de dimanche à Pont-de-Vaux a connu l'affluence habituelle. En effet, comme les années précédentes en milieu d'après-midi sous un beau soleil automnal, alors que les allées étaient noires de monde, du côté de l'organisation on tablait sur vingt mille visiteurs pour la journée. Mais dans cette immense foule, il y avait peu d'acheteurs au regard du faible nombre de visiteurs qui déambulaient avec des sacs contenant des achats. A part quelques uns, en moindre nombre que d'habitude, les marchands forains faisaient grise mine en regardant de longues files de badauds passer sans s'arrêter devant leurs bancs. En revanche, du côté des repas à la salle des fêtes où étaient dégustés les traditionnels menus à base de viande de chèvre (charcuteries et civets) et la poule au riz, Gilles Debost, président de l'Office de tourisme, l'homme orchestre de cette journée, se montrait satisfait pour totaliser 700 menus en deux services, et y avait encore le service du soir où l'on attendait encore une centaine de convives.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Foire-braderie de la Saint-François : La foule des grands jours, mais peu d'acheteurs.
Commenter cet article

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux