Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

17 Dec

Où l'on reparle du circuit du Mondial du quad.

Publié par RAYMOND Michel

Où l'on reparle du circuit du Mondial du quad.

Le circuit du Mondial du quad occupe depuis quelques mois les réunions de la commune et de la communauté de communes de Pont-de-Vaux. En effet, mis en demeure de réaliser une étude d'impact environnementale (pour être proche d'une zone Natura 2000) pour les travaux réalisés sur le site de la prairie, dont le coût était chiffré à 36 880 euros par le cabinet privé qui sera chargé d'instruire le dossier, PDV Racing avait tendu sa sébile auprès des collectivités locales pour financer celle-ci. Dans une premier temps, le conseil municipal s'était engagé à financer la moitié de cette étude (Michel Touraine et Cécile Patriarca s'étaient abstenus), et pour la dernière réunion du conseil communautaire, le président Guillermin a demandé aux délégués de financer l'autre moitié. Cette question a été adoptée, Cécile Patriarca s'est abstenue en regrettant qu'il n'y ait pas « de reste à charge pour l'association ». En conclusion, le président a déclaré qu'il fallait « donner un coup de main à cette association qui organise une épreuve internationale, voire mondiale, il faut que tout le monde y mette du sien, c'est notre rôle d'accompagner cette manifestation qui est une chance pour notre territoire ». Jean-Jacques Willig voyant en une telle épreuve l'occasion pour les entreprises locales dédiées aux sports mécaniques l'occasion « de créer des emplois très pointus ». Pour cette année 2015, le montant des subventions versées par les deux collectivités à PDV Racing s'élève à 100 000 euros. Préalablement, le conseil communautaire avait accepté de verser une subvention de 2 200 euros à l'association Adara qui organise des loisirs et des activités culturelles s'adressant aux enfants des communes du territoire communautaire.

Au fil du rôle :

Mutualisation des services :

Le conseil communautaire a approuvé à l'unanimité le schéma départemental de mutualisation des services établi par le préfet. Ce schéma est mis en place par la préfet pour doter les collectivités territoriales d'outils de rationalisation de la dépense publique permettant la réduction des coûts à moyen terme. Il permet aussi d'optimiser la gestion interne des services de l'intercommunalité avec les communes du territoire en évitant les doublons et d'améliorer l'offre de services en créant, maintenant ou renforçant les compétences des personnels et des services. Les délégués présents ont voté pour ce schéma à l'unanimité, comme toutes les communes du territoires qui étaient appelées à se prononcer avant le 31 décembre.

Réaménagement de la dette :

La communauté de communes avait contracté des emprunts auprès de cinq banques qui représentaient un montant de 2,784 millions d'euros à des taux qui allaient de 3,06 à 4,35%. Les délégués ont accepté à l'unanimité la proposition du président qui était de souscrire un nouvel emprunt du montant de la dette auprès d'une seule banque à un taux fixe de 2% sur 12 ans.

Commerce :

Le conseil communautaire a accepté de lancer un nouveau projet de renforcement du tissu commercial et artisanal dans le cadre de l'attribution par l'Etat de Fonds d'intervention pour les services du commerce et de l'artisanat (FISAC). Pour le commerce cette opération concernera uniquement les magasins de moins de 400 mètres carrés. Ce schéma de modernisation des commerces et des entreprises artisanales verra le versement de 400 000 euros sur une période de trois ans. La communauté de communes intervenant en matière de financement à la même hauteur que l'Etat. Seul problème, cette troisième opérations de restructuration de l'artisanat et du commerce (ORAC) intervient un peu tard car elle ne devrait pas être opérationnelle avant deux ou trois ans.

Commenter cet article

Archives

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux