Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

21 Jan

Massacre à la tronçonneuse.

Publié par RAYMOND Michel

Une cinquantaine de tilleuls ont été coupés sur la Promenade.

Une cinquantaine de tilleuls ont été coupés sur la Promenade.

Au mois d'avril prochain, le conseil municipal entamera une troisième année de mandat. Que peut-on tirer des deux premières années de l'actuelle majorité municipale ? Pas grand chose à part de nombreuses séances d'autosatisfaction et d'auto congratulation en réunion de conseil municipal pour des travaux et des activités classiques liées à la gestion quotidienne d'une commune. Ce que l'on peut retenir quand même c'est l'étonnante facilité, pour ne pas dire une certaine frénésie, qu'ont certains élus locaux à faire abattre des arbres.
En effet, il y a quelques mois, c'était une cinquantaine de tilleuls qui on été coupés sur la promenade. On les disait malades, qu'ils « pourrissaient par le haut » selon un obscur expert, et qu'ils étaient dangereux pour les passants. Il est vrai qu'un tilleul situé à l'entrée de la promenade s'était abattu sur la place un jour de grand vent. Mais l'examen des bases de troncs laissées sur place montre que ces arbres étaient sains. Alors pourquoi un tel massacre ? On se rend compte que la rangée de tilleuls qui se trouvait le long de la rue vice-amical Decourt (sous les fenêtres du maire) a entièrement été rasée et qu'au même endroit comme on peut le voir sur le plan d'aménagement de la place Legrand est prévue une pièce d'eau longitudinale. Curieuse coïncidence...
Ce massacre à la tronçonneuse aurait pu s'arrêter là, sur la promenade. Or, lundi matin ce sont deux sapins qui ont une nouvelle fois été les proies de la tronçonneuse d'un bûcheron. Ces derniers se trouvaient dans la cour de la maison de la passerelle du moulin dont la commune est propriétaire. « Ces arbres avaient plus de quatre-vingts ans. Il servaient de nichoirs à plusieurs espèces d'oiseaux et même aux ébats d'un écureuil. Ces petites bêtes doivent maintenant trouver refuge ailleurs » confiait une voisine désespérée de voir couper deux si beaux sapins dont l'examen des troncs montrait eux aussi qu'ils étaient sains et promis à de longues années de vie encore.
Massacre à la tronçonneuse.
Massacre à la tronçonneuse.
Massacre à la tronçonneuse.
Massacre à la tronçonneuse.
Massacre à la tronçonneuse.
Massacre à la tronçonneuse.
Massacre à la tronçonneuse.
Massacre à la tronçonneuse.
Massacre à la tronçonneuse.
Massacre à la tronçonneuse.
Massacre à la tronçonneuse.
Massacre à la tronçonneuse.
Massacre à la tronçonneuse.
Massacre à la tronçonneuse.
Massacre à la tronçonneuse.
Massacre à la tronçonneuse.

Archives

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux