Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

30 Mar

Romaric Paquet se lance plein gaz dans les « runs » du Drag challenge organisés par ScootPower.

Publié par RAYMOND Michel

Romaric Paquet se lance plein gaz dans les « runs » du Drag challenge organisés par ScootPower.
Il s'est fait connaître sur les circuits VTT de Saône-et-Loire, et bien au delà en région Bourgogne, pour de nombreuses médailles en courses de vététistes. Pour Romaric Paquet, ces victoires ont débouché sur deux titres de Champion de France et sur une victoire au Trophée de France des jeunes vététistes, en catégorie minimes et cadets. Aujourd'hui âgé de 19 ans, ce jeune homme qui habite chez ses parents dans le quartier des Quatre vents à Reyssouze, a décidé cette année de changer de guidon en passant du VTT au scooter. « Mes études au lycée Bel air à Belleville-sur-Saône où je prépare un bac pro en viticulture et œnologie me laissent peu de temps pour m'entraîner en VTT. C'est pourquoi j'ai choisi les courses de scooter qui correspondent mieux à mes temps libres. J'ai entendu parler de cette nouvelle discipline par des amis et çà m'a tout de suite plus. Je me suis lancé cette année dans les « runs » organisés par ScootPower. Pour l'instant, il n'y a que quelques courses de ce genre en France. Elles se disputent sur le circuit de karting de Salbris, en Eure-et-Loire. Le run en scoot est l'équivalente du dragster américain que l'on voit à la télévision. On est à l'arrêt sur la ligne de départ moteur en marche et on met les gaz à fond sur une ligne droite de cent mètres. C'est celui qui fait le meilleur temps qui gagne » explique Romaric.
Pour ce faire il a cassé sa tirelire pour acheter un moteur de 86cc qui développe 20CV et un cadre. Puis il a assemblé le tout en l'équipant de pneus « racing » (course), il a acheté des équipements (casque, protection dorsale, combinaison, gants...). Le tout représentait 1 600€. Et ce fut son premier « run » le 6 mars à Salbris. « Nous étions cinq au départ dans ma catégorie, c'était ma première course officielle. Les autres pilotes en avaient déjà cinq ou six. Au bout des cent mètres, je n'étais pas à fond, et je me suis classé 2ème. C'est pas mal pour une première. Pour moi çà va bien et je suis engagé dans le Drag challenge qui est une épreuve nationale comptant quatre courses où chaque pilote additionne des points. Je participerai donc au prochain « run day » qui aura lieu à Salbris les 9 et 10 avril prochains ».
Commenter cet article

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux