Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

18 May

Un dernier adieu à Jean Darbon.

Publié par RAYMOND Michel

Un dernier adieu à Jean Darbon.
C'est avec tristesse que plusieurs de ses amis de jeunesse ont assisté aux obsèques de Jean Darbon à Rumilly, en Haute-Savoie. Né le 3 Janvier 1945 à Pont-de-Vaux, il était issu d'une famille d'artisan, son père Joseph Darbon était installé dans un atelier de la rue Franche où il exerçait le métier de menuisier.
Après des études au lycée technique de Tournus, puis au lycée de Cluny, d'où il était ressorti ingénieur, Jean Darbon avait passé sa carrière professionnelle au sein du groupe fromager Bel. Tout d'abord à Lons-le-Saulnier, dans le Jura, avant de rejoindre la direction technique à Rumilly, en Haute-Savoie. Passionné de musique dès son plus jeune âge, il avait été guitariste dans l'un des premiers groupes de rock créés dans l'Ain au début des années 60. La jeunesse de cette époque se souvient de ce groupe pontévallois nommé les Kiwis. Plus tard, il s'était pris de passion pour le dessin à la plume, la peinture, l'informatique et le sport automobile. Il a transmis sa passion du sport automobile à son fils qui participe régulièrement à des rallyes automobiles régionaux et nationaux. Jean Darbon suivait assidument son fils comme supporteurs armé d'une caméra et d'un appareil photo.
Un problème de santé il y a 26 ans ne lui avait jamais enlevé sa bonne humeur. Jean Darbon était toujours à l'écoute des autres et le mot ami avait pour lui une grande importance. Depuis 15 ans dans sa ville d'adoption de Rumilly où il résidait depuis plusieurs décennies avec son épouse, ville où habite également son fils Julien, sa fille demeurant dans le Pays de Gex voisin, il s'était beaucoup investi dans l'action du Resto du cœur local. Jean Darbon laisse un grand vide parmi ses proches, son frère et sa soeur, son épouse, ses trois petits-enfants, et ses amis qui gardent de lui le souvenir d'un fidèle et gentil.
Commenter cet article

Archives

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux