Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

03 Jun

Le réseau des MARPA de l'Ain a tenu ses assises annuelles à Pont-de-Vaux.

Publié par RAYMOND Michel

Le réseau des MARPA de l'Ain a tenu ses assises annuelles à Pont-de-Vaux.
L'assemblée générale du réseau MARPA-PUV (maison d'accueil rurales pour personnes âgées, petites unités de vie) de l'Ain s'est tenue jeudi matin à l'annexe de la mairie de Pont-de-Vaux. L'assistance était composée d'une cinquantaine de personnes, présidents et administrateurs des 17 établissements de l'Ain, auquel s'ajoute la maison de Fleury (69), lesquels accueillent environ 400 personnes âgées. Ce nombre porte en tête le département pour représenter 10% des 190 MARPA de l'hexagone.
Cette assemblée générale a été animée par Marcel Pépin, président de la MARPA de Saint-Etienne-du-Bois, qui assure la présidence de ce réseau depuis l'origine en 2010, et Guillaume Verne, agent de la MSA (mutualité sociale agricole) de l'Ain, organisme qui a expérimenté le concept des MARPA avec succès au début des années 90. Un concept qui fait toujours ses preuves au vu de cette assemblée. En effet, les 17 établissements de l'Ain fonctionnant en unités de vie de 20 à 24 personnes en logements privatifs, dans un cadre de vie autonome et sécurisé, présentent en fonctionnement des comptes équilibrés. Parmi les intervenants se trouvait Claude Laurent, maire-adjoint à Viriat, ancien directeur de la MSA de l'Ain et président de la MARPA de cette dernière commune, lequel a souligné que le concept fonctionne bien : « dans notre maison, nous avons perdu 12 résidents, sept par décès et 5 par réorientation vers des EHPAD (NDR : établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes). Nous étions très inquiets, mais avons rapidement reconstitué notre effectif, même si nous n'avons plus de noms en liste d'attente ». Plusieurs personnes se sont dit satisfaits du concept, mais ont assurer que les MARPA devaient « rester dans le concept sans s'en écarter ». D'autres ont regretté un manque de communication : « nous avons une bonne image, mais elle n'est pas assez connue auprès de la population » assurait l'un d'elles. Pour pallier à cela, l'une des intervenantes a préconisé « d'organiser le même jour tous ensemble une journée portes ouvertes » dans les 17 établissements.
En conclusion, Guillaume Verne a évoqué le changement d'appellation des MARPA qui passe au plan national, sans changement de sigle, mais avec un nouveau logo et un nouveau site internet, de maison d'accueil rurales pour personnes âgées à maison d'accueil résidence pour l'autonomie.
« Nous avons besoin de ce genre de réunion. Nous mettons en commun nos activités quotidiennes, c'est important » confiait Marcel Pépin au terme de cette assemblée générale qui devait se terminer par une croisière en Saône à bord du « Ville de Pont-de-Vaux 2 ». Malheureusement, le bateau est resté amarré à son ponton au port de plaisance à cause de la crue. Mais le repas servi par Sel et sucre a quand même été servi à bord.
Le réseau des MARPA de l'Ain a tenu ses assises annuelles à Pont-de-Vaux.
Le réseau des MARPA de l'Ain a tenu ses assises annuelles à Pont-de-Vaux.
Le réseau des MARPA de l'Ain a tenu ses assises annuelles à Pont-de-Vaux.
Le réseau des MARPA de l'Ain a tenu ses assises annuelles à Pont-de-Vaux.
Le réseau des MARPA de l'Ain a tenu ses assises annuelles à Pont-de-Vaux.
Le réseau des MARPA de l'Ain a tenu ses assises annuelles à Pont-de-Vaux.
Commenter cet article

Archives

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux