Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

24 Sep

Ted Nomad a peint sa dernière fresque.

Publié par RAYMOND Michel

Ted Nomad a peint sa dernière fresque.
L'artiste de « street art » Ted Nomad a terminé jeudi après-midi la série de dix fresques de portraits sur les murs de la cité. Commencée à la mi-avril, cette commande émanait du musée Antoine-Chintreuil dans le cadre de son 150ème anniversaire. Rappelons que le musée de Pont-de-Vaux a été créé en 1866 par Claude-Marie André, maire de cette époque. Cet anniversaire correspondait à une grande exposition temporaire dédiée au portrait, la galerie de portraits du musée ayant à l'origine servi de base pour fonder le musée.
Cette dixième et dernière fresque a été peinte sur le pignon du toit qui abrite le fournil de la boulangerie de la Grenette, au début de la rue Franche, à proximité de la place Joubert. Elle présente le portrait de la comédienne Séverine Douard, qui a animé pendant plusieurs années les troupes du théâtre de l'ouvroir à SLC, que l'on avait aussi appréciée à plusieurs reprises lors de spectacles donnés dans ledit musée. Les neuf autres portraits sont ceux de Gilles Debost (président de l'OTSI), Joël Alabergère (un habitant de la rue de Lattre), Guy Doucet (ancien garde municipal), Benoît Hardy (chef de la Pizzeria Nova), Rosie Newell (professeur d'anglais à SLC), Adolphie Da Silva-Ferreira (agent de la commune), Henri Gagnière (ancien maire de la ville) et deux jeunes pontévalloises.
«J'ai adoré cette expérience. C'était merveilleux de peindre autant de fresque dans une seule ville. Pour moi cette expérience a été humainement très enrichissante en dialoguant avec les passants et les enfants des écoles qui m'ont regardé travailler » confiait l'artiste en descendant du toit où il était perché pour peindre la dernière fresque. Humainement enrichissant, mais peut-être pas pécuniairement au regard de plusieurs centaines d'heures de travail ? « C'est un projet qui me tenait à cœur et pour ne pas qu'il m'échappe j'ai fait un prix. Je préfère gagner moins, mais m'amuser » concluait d'une manière lucide Ted Nomad avant de rejoindre le village de Davayé, dans le haut-Mâconnais, où il habite avec sa compagne. On peut voir plusieurs de ses portraits jusqu'au dimanche 30 octobre à l'exposition « Traits/portrait » au musée Antoine-Chintrueil. Pour admirer le travail de Ted Nomad, Nelly Catherin éditera prochainement un document où figurent sur un plan de la ville les dix fresques peintes par cet artiste du street art.
On reverra Ted Nomad prochainement à Pont-de-Vaux lors d'une rencontre avec les modèles de ses fresques et les propriétaires des immeubles qui ont donné leur autorisation pour que celles-ci soient peintes. Cette rencontre organisée par les Amis du musée Antoine-Chintreuil aura lieu au musée le vendredi 30 septembre à 18 heure
s.
Ted Nomad a peint sa dernière fresque.
Ted Nomad a peint sa dernière fresque.
Ted Nomad a peint sa dernière fresque.
Ted Nomad a peint sa dernière fresque.
Ted Nomad a peint sa dernière fresque.
Ted Nomad a peint sa dernière fresque.
Ted Nomad a peint sa dernière fresque.
Ted Nomad a peint sa dernière fresque.
Ted Nomad a peint sa dernière fresque.
Ted Nomad a peint sa dernière fresque.
Ted Nomad a peint sa dernière fresque.
Ted Nomad a peint sa dernière fresque.
Commenter cet article

Archives

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux