Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

05 Jan

Le musée Antoine-Chintreuil consacre cette année sa saison aux architectures imaginaires.

Publié par RAYMOND Michel

Nelly Catherin, attachée de la conservation du patrimoine au musée propose cette année encore une saison riche en animations de toutes sortes.

Nelly Catherin, attachée de la conservation du patrimoine au musée propose cette année encore une saison riche en animations de toutes sortes.

Après le portrait, le musée Antoine-Chintreuil a décidé de consacrer une partie de l’année 2017 au thème de l’architecture. « Pont-de-Vaux, petite ville de 2 300 habitants, est effectivement dotée d’un tissu urbain, architectural et économique imposant. Sa centaine de commerces, ses associations culturelles et sportives la positionnent comme un pôle urbain dynamique, peu en adéquation avec l’image de la ruralité à laquelle la renvoie son nombre d’habitants » explique Nelly Catherin. « Cette année sept artistes sont invités à présenter leur travail sur le thème de l’architecture imaginaire. Quelle relation entretient-on avec l’architecture, comment intervient-elle dans une œuvre artistique : symbolique, utopique, valeur refuge, transfert psychologique … ? Marie Bateau-Lahu, Salvatore Gurrieri, Gilles Duménil, Vincent Gontier, Thierry Sellem, Sylvain Corentin, Frédéric Daty et Claude Guichard ont en commun un intérêt manifeste et particulier pour l’architecture, thème central ou récurrent dans leur production artistique. Mais leur approche est radicalement différente. L'imaginaire est appréhendée dans cette exposition comme le système analogique que nous mettons en place pour représenter la complexité du monde extérieur mais aussi de notre propre complexité intérieure » poursuit l'attachée de conservation du patrimoine.
« L’exposition s’accompagnera d’un projet associant corps et musique, aussi original qu’étonnant. Il est coordonné par Pauline Monin, de la compagnie Inanna que l’on connait bien au musée, puisqu’elle a participé à l’exposition de Yan Zoritchak où elle proposait des performances dansées en même temps que des conférences scientifiques. Pour ce projet, elle propose de s’interroger sur le rapport original que l’on développe avec l’environnement urbain, comment utiliser le patrimoine en modifiant son origine et sa fonction ? Par le biais d’ateliers intergénérationnels (à partir de 7 ans), il s’agira de construire un parcours « dansé » dans les rues de Pont-de-Vaux. Il inclut également un volet musical avec Sylavain Nallet et Hélène Perronet (de L’arbre Canapas), voix et lutherie sauvage (détournement d’objets). Les ateliers s’adressent à tous, il n’est pas nécessaire de savoir danser ou jouer d’un instrument. L’idée repose sur une volonté de s’approprier différemment l’espace public, pour créer, se rencontrer, échanger … et faire naître de petites poésies urbaines ».
Exposition du 1er avril au 20 août.
Site internet : www.musee-chintreuil.com
Renseignements 03 85 51 45 75 / 06 81 18 22 49 musee.chintreuil@wanadoo.fr
 
 
Pauline Monin  lors de la rencontre avec le Cern.

Pauline Monin lors de la rencontre avec le Cern.

Vincent Gontier.

Vincent Gontier.

Archives

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux