Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

18 Mar

Robert Tricaud nous a quittés.

Publié par RAYMOND Michel

Robert Tricaud nous a quittés.

Ce samedi 18 mars, l'église d'Arbigny était trop petite pour contenir une nombreuse assistance émue et recueillie venue assister aux obsèques de Robert Tricaud, ancien maire de la commune et ancien conseiller général du canton de Pont-de-Vaux.

Robert Tricaud est né le 5 mai 1927 à Arbigny. C'est à l'école du village qu'il effectue sa scolarité jusqu'au certificat d'études primaires. Puis le travail à la ferme paternelle le retient jusqu'à son départ au service militaire. Appelé sous les drapeaux le 18 juin 1957, c'est au Maroc, au 4ème Régiment de Tirailleurs Marocains de Taza qu'il va servir son pays pendant un an. De retour à dans sa commune d'origine, il reprend le travail de la terre auprès de ses parents Théo et Marthe. C'est ensuite la rencontre avec Gisèle Veuillet qu'il épouse le 15 avril 1950. De cette union naîtront cinq enfants : Michel, Joëlle que Robert et Gisèle auront la douleur de perdre accidentellement à l'âge de sept ans en 1959, puis Monique, Gilles et Jacky.

Très tôt, son dévouement au service de ses concitoyens et à la cause publique, au sein des association locales sont remarqués de tous. Ainsi on le trouve membre actif de la clique d'Arbigny, sapeur-pompier volontaire de 1949 à 1959, en 1956, il est membre fondateur avec d'autres exploitants agricoles de la CUMA d'Arbigny dont il restera le chauffeur jusqu'en 1959. Elu conseiller municipal en mars 1959, il est maire d'Arbigny le mois suivant et sera reconduit dans cette fonction pendant six mandats consécutifs jusqu'an 1995. Durant ces 36 années, Robert Tricaud s'est signalé par de nombreux travaux dans sa commune : réfection de l'église, réhabilitation du presbytère et aménagement d'un salle communale, transfert de la mairie au premier étage de ladite salle, aménagement du stade d'Arbigny... En 1976, il sera élu pour trois mandats conseiller général du canton de Pont-de-Vaux. De son engagement dans l'intercommunalité au sein du syndicat intercommunal à vocation multiple (SIVOM) dont il fut le président-fondateur, on retiendra que Robert Tricaud a traité nombre d'importants dossiers comme la réhabilitation du collège de Pont-de-Vaux qui lui vaudra les Palmes académiques, le ramassage des ordures ménagères du canton, la construction de plusieurs ateliers-relais, et la création d'un service de portage de repas à domicile pour les personnes âgées. Dans le domaine agricole, il aura été pendant de longues années secrétaire de la mutuelle accident à Est central et président de la Caisse locale de Crédit agricole. Victime d'un AVC en avril 1995, il surmontera son handicap avec courage et volonté afin de retrouver une certaine autonomie comme apprendre à écrire de la main gauche et à conduire pour se rendre tous les mercredis sur le marché de Pont-de-Vaux, ou visiter ses nombreux amis. Cette autonomie toute relative lui a permis de ne pas perdre goût à la vie qu'il aimait tant, à partager avec ses petits-enfants et son épouse Gisèle qui lui aura toujours été d'un grand secours.

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux