Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

19 Apr

La Saône, une rivière qui produit des richesses économiques depuis des siècles.

Publié par RAYMOND Michel

La Saône, une rivière qui produit des richesses économiques depuis des siècles.

La conférence « deux siècles d'aménagements de la Saône » organisée par l'association Histoire et traditions en Bresse – Val de Saône, mercredi en fin d'après-midi à la petite salle des fêtes de Pont-de-Vaux, a réuni une centaine de personnes.

Cette conférence était donnée par Marc Bonnetain, un intervenant qui connait bien la Saône pour avoir fait carrière à Mâcon au Service de la navigation, devenu depuis quelques années Voie navigable de France (VNF). Ce passionné de photo qui est correspondant de presse depuis 1969 sur l'agglomération mâconnaise, par le passé  pour le Progrès et le Dauphiné Libéré, et aujourd'hui au Journal de Saône-et-Loire, auteur de plusieurs ouvrages et plaquettes sur la Saône, a parlé de cette rivière qui est une voie de navigation depuis plusieurs millénaires en appuyant ses commentaires sur des gravures lyonnaises et mâconnaise du XVème, XVIème, XVIIème, XVIIIème, et XIXème siècle. Le cours de la Saône a été profondément modifié par des travaux qui ont été effectués à partir de 1835 avec la mise en place des premiers aménagements : épis (pieux) et clayonnages, puis en 1841 avec des barrages à aiguilles pour faciliter la navigation de la batellerie pour le trafic des marchandise et des passagers. Ainsi au fil du temps ont été construits des barrages à Pierre-Bénite, l'Île Barbe, Port Bernalin, Thoissey, Gigny, Verdun, Charnay-les-Chalon et Auxonne. L'année 1968 a été le début des aménagements modernes avec des barrages hydrauliques sur la grande Saône : Pierre-Bénite et Couzon, Dracé (1977), Ormes (1978), Charnay-Ecuelles (1975), Pagny-Seurre (1977). Au cours de cette décennie c'était aussi la modernisation des barrages hydrauliques de la petite Saône, le balisage du chenal du nord au sud, et la surélévation des ponts. En 1991, après plusieurs années de lutte entre élus de la rive droite et de la rive gauche, le canal de dérivation de Saint-Laurent-sur-Saône a été creusé, et c'était la mise au gabarit européen des ports de commerce de Villefranche, Mâcon et Chalon. Marc Bonnetain a conclu sa conférence sur la batellerie du XXIème siècle, le trafic des ports fluviaux (Aproport : Mâcon, Chalon et Pagny), les barges poussées de 4 000 tonnes, les navires fluvio-maritimes, les paquebots fluviaux, et la navigation de plaisance. Il a aussi évoqué la voie bleue tracée sur les chemins de halage et les coûts compétitifs du transport fluvial par rapport à d'autres modes de transport comme le chemin de fer et la route.

Ainsi s'achevait cette conférence très intéressante qui a permis au public de mieux connaître cette superbe rivière qu'est la Saône et les richesses économiques qu'elle produit depuis des siècles.

 

 

La Saône, une rivière qui produit des richesses économiques depuis des siècles.
La Saône, une rivière qui produit des richesses économiques depuis des siècles.
La Saône, une rivière qui produit des richesses économiques depuis des siècles.

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux