Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

04 Apr

Quand Zim Pacquelet suivait le Paris-Dakar.

Publié par RAYMOND Michel

Zim et Bernard Maingret, son ancien patron.

Zim et Bernard Maingret, son ancien patron.

En 1988 et 89, Roger Pacquelet était mécanicien sur les dixième et onzième éditions du rallye Paris-Alger-Dakar.

Né le 12 février 1935, Zim, comme chacun le surnomme, a travaillé dès son jeune age dans plusieurs garages de sa région, acquérant ainsi au fil du temps une expérience et des compétences hors du commun en mécanique automobile de toutes marques.

A Pont de Vaux, depuis 1981, Daniel et Bernard Maingret sont préparateurs de véhicules engagés sur les rallyes- raid et notamment le Paris-Dakar, pour le compte d'équipages privés, mais surtout pour la firme Misubishi et son importateur Sonauto. Ce fût le début de l'extraordinaire aventure que l'on connait et qui allait durer jusqu'en 2009, avec 12 victoires africaines et une succession de pilotes et équipages prestigieux

En 1982, Zim Pacquelet rejoint l'équipe des metteurs au point des ateliers pontévaltois et en 1988, il est choisi pour assister l'équipage Thiron-Posniakoff du Pajero no 506.
''J'étais vraiment heureux de partir. Je n'étais pas inquiet pour la partie technique, mais je savais qu'il me faudrait m'adapter à un rythme de vie très particulier: se reposer le jour et travailler sur la voiture la nuit lorsque l'équipage dort.'' Raconte t'il.
'' Au cours de ces trois semaines,je n'imaginais pas découvrir des paysages aussi beaux: la Tunisie, les déserts de Libye, le Niger, le Mali, la Mauritanie, la Guinée et enfin le Sénégal. Nous faisions les liaisons à bord d'un vieux Vickers-Viscount et nous profitions de chaque instant pour apprécier la vue et faire des photos. Nous étions toujours remarquablement accueillis dans les étapes par la population locale qui venait toujours nous voir et échanger avec nous.'' 
C'est avec une vive émotion que Roger évoque ses souvenirs. Il explique avec infiniment de modestie comment il lui est arrivé de dépanner des équipages concurrents, en pleine détresse, allant jusqu'à demander un peu de temps au pilote de son avion pourtant prêt à décoller.
Aujourd'hui, il vit sa retraite en compagnie de son épouse Maryse et apprécie les visites de ses anciens collègues et employeurs, prenant toujours un immense plaisir à revivre au travers des échanges, ces années intenses et sa passion pour la mécanique
qu'Il n'a pas manqué de transmettre à son fils Thierry, comme son surnom d'ailleurs.

Guy Sautarel

Travail de nuit.

Travail de nuit.

Zim au côté de Gérard Lenorman.

Zim au côté de Gérard Lenorman.

Un autre moyen de locomotion.

Un autre moyen de locomotion.

La voiture doit être prête.

La voiture doit être prête.

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux