Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

26 May

Un décor tricoté main au port de plaisance.

Publié par RAYMOND Michel

Un décor tricoté main au port de plaisance.

Après les fresques réalisées à travers la ville l'an dernier par Ted Nomad à l'initiative de Nelly Catherin et du musée Antoine-Chintreuil, une nouvelle forme de street art (art de la rue) gagne la ville. que l'on peut voir depuis mardi après-midi en rive droite du port de plaisance. Il s'agit cette fois de « yarn bombing » (traduction littéral en français : bombardement de fil), un art né à Houston, au Texas, en 2005 qui se généralise depuis quelques années en Europe, notamment dans les grandes villes. En France, cette nouvelle forme de street art s'appelle du « tricot urbain ». Comme son nom français l'indique, cela consiste à décorer le mobilier urbain et les arbres. 

A Pont-de-Vaux, cette nouveauté a été lancée par l'association Adara à l'occasion de la 3ème édition d'Ain'Pro Visa, le festival de théâtre improvisé qui se déroule du samedi 27 mai au dimanche 4 juin. Cette opération a été initiée et coordonnée Joëlle Brosselin qui a réussi à mobilier trois associations : l'atelier de couture et de tricot de Sports, Loisirs, Culture (SLC), les résidents de la Marpa (maison d'accueil et de résidence pour l'autonomie) et les enfants de la garderie périscolaire 1, 2, 3, Soleil. « Les trois associations ont tout de suite adhéré au projet. Je n'ai pas eu besoin d'argumenter » se félicite cette dernière. Comme quoi, les associations pontévalloises sont ouvertes à la nouveauté.

Aiguilles à la main, enfants, adultes et personnes âgées se sont mis au travail dès le mois de novembre : de 300 pelotes de laine, soit 15 kg  fournis par Pauline Peulet de Filou laine avec le concours de Katia, une marque de laine espagnole, l'atelier Boutik de Monia B., et quelques dons en complément. Ces créations multicolores ont demandé mille heures de travail. Elles ont été mises en place autour des troncs d'arbres et sur les bancs de pierre mardi après-midi par une vingtaine de bénévoles des associations participantes. Ils ont également accroché des pompons aux branches. Cet art éphémère est visible au port de plaisance et sur la pelouse de la place de la Recourbe jusqu'au 4 juin. 

 

Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.
Un décor tricoté main au port de plaisance.

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux