Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

28 Oct

Huit producteurs de fleurs de la Toussaint étaient présents sur le marché aux fleurs.

Publié par RAYMOND Michel

Huit producteurs de fleurs de la Toussaint étaient présents sur le marché aux fleurs.
Comme chaque année quelques jours avant la Toussaint, le marché de mercredi matin était étendu à la place Joubert où huit producteurs de chrysanthèmes et de décorations florales d'hiver présentaient des centaines de fleurs multicolores. Parmi eux se trouvait les ateliers de Chanteloup, un CAT (centre d'aide par le travail) qui emploie à Hurigny, près de Mâcon, une quinzaine de personnes en situation de handicap dans des activités d'horticulture. Toutes activités confondues : entretien et création d'espaces verts, horticulture, production de plantes, blanchisserie industrielle, conditionnement, travaux à façon et restauration, cet établissement emploie 150 personnes.
« Nous sommes sur le marché de Pont-de-Vaux pour la deuxième année. Nous vendons notre production de chrysanthèmes et de fleurs de la Toussaint. Nous avons bien vendu ce matin » confiait le responsable du banc. Les autres marchands, ne se plaignaient pas des ventes qui étaient satisfaisantes pour la plupart d'entre eux. « Cette année nous avons le beau temps à l'inverse de l'an dernier où nous avons eu un temps pourri », se réjouissait l'un des vendeurs Tandis qu'un autre regrettait la stabilité des prix : « c'est comme la chanson de Stone et Charden avec le prix des allumettes, pour nous le prix des chrysanthèmes ne change pas ».
« On n'ose pas augmenter les prix de peur de ne rien vendre, mais nos charges augmentent. Pour ma part en cette période de l'année j'emploie douze personnes pour produire des fleurs de la Toussaint. Ces employés sont de la main d'oeuvre locale payées convenablement avec toutes les charges sociales qui incombent. Je suis contre le fait d'employer des Roumains ou des Bulgares qui coûtent moins cher, comme le font de nos jours trop de mes collègues. Malheureusement une grosse partie du marché est de nos jours captée par les grandes surfaces dont les centrales achètent en Belgique ou aux Pays-Bas par millions de pots à la fois des chrysanthèmes à bas prix. La grande distribution s'en sert comme produit d'appel en appliquant des marges réduites. La concurrence devient d'année en année sans cesse plus difficile » nous expliquait Sébastien Gaudillère, le patron des Fleurs d'Ouroux à Ouroux-sur-Saône.
Huit producteurs de fleurs de la Toussaint étaient présents sur le marché aux fleurs.
Huit producteurs de fleurs de la Toussaint étaient présents sur le marché aux fleurs.
Huit producteurs de fleurs de la Toussaint étaient présents sur le marché aux fleurs.
Huit producteurs de fleurs de la Toussaint étaient présents sur le marché aux fleurs.
Huit producteurs de fleurs de la Toussaint étaient présents sur le marché aux fleurs.
Huit producteurs de fleurs de la Toussaint étaient présents sur le marché aux fleurs.
Huit producteurs de fleurs de la Toussaint étaient présents sur le marché aux fleurs.
Huit producteurs de fleurs de la Toussaint étaient présents sur le marché aux fleurs.
Huit producteurs de fleurs de la Toussaint étaient présents sur le marché aux fleurs.

Archives

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux