Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

02 Feb

Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.

Publié par RAYMOND Michel

Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Nous avons tous dans nos tiroirs des vieux films amateurs. Nous les oublions parfois. Ils sont pourtant trace d’histoire. C’est pourquoi Michel Tricot et Jeanine Favre Charvet ont généreusement accepté de mettre à disposition du village leurs films de familles, précieusement conservés au fil des décennies. Ginette Foray, présidente du Club des aînés, aidée de Georges Pannetier, a organisé une après-midi de visionnage, ce dimanche 26 janvier, à la salle communale. Face à l’affluence, les chaises ont manqué. Beaucoup ont dû rester debout, la salle étant plus que comble. Aux manettes, Michel Tricot, a présenté les films datant des années 1950. En noir et blanc, les images muettes parlent d’un temps désormais révolu. Les anciens reconnaissent les visages, les noms des disparus fusent. La vie du village prend vie : la culture de la terre, les vendanges, la coupe du bois de chauffe pour l’hiver, le déneigement. Le travail est collectif, tout le monde participe, enfants, adultes et anciens. Sabots aux pieds, la force physique nécessaire à cette rude époque est perceptible. Le début de l’agriculture mécanique est visible. Les événements marquants du village ont également été pris sur le vif : mariage, communion, passage du tour de France. Autre temps autre mœurs : tous les hommes fument, le litre de vin n’est jamais bien loin. Émue, certaines personnes dans la salle se reconnaissent enfants sur le film.
Paul Poncin est le réalisateur amateur de ces films des années 50. Il était le curé du village. Grâce à sa caméra 16 mm, il est le témoin privilégié du monde rural de cette époque. Il en brosse un portrait authentique et valorisant.
Les décennies passent et la couleur fait son apparition. Des films amateurs sur les banquets des conscrits, la fête des pompiers, le défilé de la batterie fanfare sont montrés. Les rues, les maisons les bâtiments publics évoluent
Ginette Foray peut se réjouir de cette après-midi riche en émotion : « nous souhaitions faire partager ces trésors au plus grand nombre. C'est notre histoire qui défile sous nos yeux ».Gaufres et tartes ont été vendues, lors des entractes, au bénéfice du Club des aînés.
Heidy Lacroix
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.
Arbigny : le club des aînés a fait salle comble lors d'un visionnage de films amateurs, de 1950 à 1990, l’histoire du village a pris vie.

Archives

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux