Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

31 Mar

La solidarité des équipes est primordiale au sein des EPHAD.

Publié par RAYMOND Michel

La solidarité des équipes est primordiale au sein des EPHAD.
Le personnel médical est particulièrement investi dans sa mission auprès des résidents des EPHAD. Stéphanie Lacroix, habitante d’Arbigny, travaille depuis 12 ans, au sein de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de Belnay, à Tournus, en Saône-et-Loire. Elle y occupe un poste d’aide médico-psychologique, dans une unité protégée pour des malades d’alzheimer.
Rencontrée samedi 28 mars, avant les annonces du ministre de la santé Olivier Véran, elle nous fait part de son quotidien.
Dès l’annonce de la fermeture des écoles, le 12 mars, les droits de visite ont été supprimés. Les résidents, eux-mêmes ont immédiatement été confinés au sein de l’EHPAD, afin de limiter les contacts. Puis, avec le Confinement qui a suivi, toutes les activités d’animation en groupe ont été annulées et les résidents prennent leur repas dans leur chambre.
Le travail du personnel a évolué : la désinfection est le mot d’ordre. Le matériel et les points de contact tels que les poignées les rampes, les accoudoirs, font l’objet d’une attention renforcée. Pour les personnes qui présentent une suspicion au Covid-19, un protocole spécifique est mis en œuvre : la désinfection totale de la chambre est effectuée tous les jours. Le personnel est alors équipé d’une combinaison.
Actuellement, au sein de l’EHPAD de Belnay, suite à des suspicions, une infirmière et deux résidents ont été testés, les résultats sont revenus négatifs.
Afin de ne pas rompre le lien avec les familles, le téléphone et les vidéos via Skype sont privilégiés. Le personnel organise également des animations individuelles.
Pour les personnes en fin de vie, Stéphanie Lacroix affirme : « elles ne sont jamais, je dis bien jamais, laissées seule. Nous mettons en place un accompagnement spécifique, extrêmement sécurisé. Une seule visite par jour est autorisée, le personnel est toujours présent pour prendre la suite et leur tenir la main. Nous sommes à leur côté jusque dans les derniers moments. »
Elle ajoute : « le personnel est solidaire. La direction nous tient informée quotidiennement. Nous effectuons toutes les tâches nécessaires, peu importe le grade. Par exemple, ma responsable fait du ménage. Personne ne compte ses heures. »
Stéphanie Lacroix précise ne pas avoir peur pour elle ou sa famille. L’inquiétude vaut pour les personnes à risque. « Mes filles et mon compagnon sont en isolement complet depuis 15 jours afin que je ne ramène pas le virus à l’EHPAD. » Elle estime que les deux prochaines semaines seront difficiles. Une fois le virus vaincu, un fort sentiment de libération prévaudra.
Heidy Lacroix
 
La solidarité des équipes est primordiale au sein des EPHAD.
La solidarité des équipes est primordiale au sein des EPHAD.

Archives

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux