Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

21 Apr

La police est mobilisée pour effectuer des patrouilles de prévention et de contrôle.

Publié par RAYMOND Michel

La police est mobilisée pour effectuer des patrouilles de prévention et de contrôle.
Le non respect des règles peut être verbalisé d’une amende de 135€. L’annonce du confinement a été accompagnée de règles drastiques de déplacement. Leur respect permet de contenir la contagion du Corona virus. La gendarmerie nationale comme la police municipale sont particulièrement sollicitées afin que ces règles soient strictement appliquées.
En sus des ses activités régulières, Pascal Guyonnet, policier municipal effectue deux patrouilles par jour, une le matin et une l’après-midi. Équipé d’un masque et de gants fournis par la Mairie, il contrôle tous les véhicules aux points de passage stratégiques de la Commune. Depuis le lundi 6 avril, son smartphone est devenu également un outil de travail indispensable puisque les attestations de déplacement dérogatoires peuvent être dématérialisées via une application. Le numérique permet de sécuriser le contrôle au travers d’une capacité de lecture à distance des informations figurant sur le document, par lecture d’un QR Code. Il est très utilisé.
Pascal Guyonnet explique son rôle en deux mots-clés : prévention et contrôle. Étant un natif de Pont de vaux, il connaît la population. Les échanges en sont favorisés. Les personnes âgées, notamment, n’hésitent pas à l’interpeller pour une précision sur ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas. Le mercredi, jour de marché, il veille au respect de la distanciation sociale, au respect du sens de la circulation sur la place, au bon déroulement du filtrage à l’entrée et à la sortie du marché.
Dans le domaine du contrôle, la surveillance est de mise. Les amendes varient de 135 € à 200 € en cas de récidive dans les quinze jours. Les sanctions réservées à ceux qui violent quatre fois le confinement dans un même mois s’élèvent à 3 750 € d’amende et une peine d’emprisonnement de six mois maximum. Pascal Guyonnet constate, par ailleurs, une augmentation des incivilités, particulièrement à proximité des points d’apports volontaires du tri sélectif, lesquels demeurent fermés sur décision de la Communauté de Commune et ce jusqu’à nouvel ordre. Les excès de vitesse sont également en nettes augmentations. Pascal Guyonnet confirme : "les semaines passant, certains prennent des libertés. Un relâchement du respect des règles existe. Nous nous devons de le résorber, dans l’intérêt général".
Heïdy LACROIX
La police est mobilisée pour effectuer des patrouilles de prévention et de contrôle.

Archives

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux