Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

24 Mar

La Maison de l'eau participe à la semaine pour les alternatives aux pesticides.

Publié par RAYMOND Michel

La Maison de l'eau participe à la semaine pour les alternatives aux pesticides.
Alternatives aux pesticides : faisons place à la biodiversité !
 
Présentation de l’événement national.
 
La Semaine pour les alternatives aux pesticides, qui a lieu
 
chaque année du 20 au 30 mars en France et dans 11 autres
 
pays, vous informe sur les dangers sanitaires et
 
 
environnementaux des pesticides et fait la promotion de
 
leurs alternatives. Elle rassemble en 2017 40 partenaires
 
 
L’enjeu « pesticides » - Objectif zéro phyto !
 
Depuis quelques temps, il ne vous a certainement pas
 
échappé que les pesticides font les gros titres des médias.
 
Résidus dans les aliments, reconnaissance officielle des
 
conséquences sur la santé (perturbateurs endocriniens,
 
cancérigènes, neurotoxiques, perturbateurs des fonctions
 
immunitaires), impact sur les écosystèmes, pollution des
 
eaux... tout comme les jardiniers amateurs, les agriculteurs,
 
les paysagistes, les communes ont leur part de
 
responsabilité. Tous ces signaux alertent sur l’urgence de
 
développer et de faire vivre les alternatives aux pesticides.
 
C’est aujourd’hui indéniable, les alternatives aux pesticides
 
prennent de l’ampleur : l’interdiction d’utilisation des
 
pesticides pour les collectivités depuis le 1er janvier 2017
 
et la fin de la vente au public programmée pour 2019.
 
L’action locale
 
Interpellées par le Syndicat du Bassin Versant de la
 
Reyssouze (SBVR), les communes du territoire s’engagent
 
progressivement (Saint Bénigne, Bâgé-la-Ville..) dans une
 
dynamique de réduction des pesticides sur leurs voiries,
 
espaces ouverts au public, terrains de sport et cimetière.
 
Il s’agit, pour les communes, de respecter la réglementation
 
en vigueur et de prendre toutes les précautions utiles pour
 
la gestion et l’usage des produits phytosanitaires autorisés.
 
S’y ajoute également l’objectif de renoncer progressivement
 
et durablement à l’usage des pesticides et de recourir aux
 
techniques préventives et/ou alternatives disponibles pour
 
atteindre à terme leur suppression.
 
Porter un regard différent sur la végétation spontanée qui
 
nous entoure, mieux l’accepter et l’intégrer dans la
 
végétation communale : il convient ainsi d’apprendre à gérer
 
différemment les espaces, certaines surfaces pouvant
 
s’affranchir d’un désherbage régulier par exemple, et
 
d’utiliser des paillages, des plantes couvre-sol, de l’herbe.
 
Les efforts des communes se dirigeront en ce sens dans les
 
prochaines années.
 
Pour garantir le succès de cette dynamique, il est essentiel
 
qu’elle soit partagée par l’ensemble des acteurs des
 
communes du bassin versant : élus, habitants et agents
 
municipaux.
 
La Semaine pour les alternatives aux pesticides est
 
l’occasion pour les acteurs locaux de se mobiliser afin de
 
démontrer que les alternatives existent et qu’elles sont
 
viables.
 
Dans le cadre de la semaine des alternatives aux pesticides
 
2017, la commune de Bâgé-la-Ville propose :
 
Samedi 18 mars, de 10h-12h : conférence « La démarche
 
Zéro pesticide », animée par Lionel Revollat-Veuillet (MFR
 
Sainte Consorce), suivie du vernissage de
 
l’exposition « Zéro pesticide »,  à la médiathèque de
 
Bâgé-la-Ville.
 
Cette démarche engagée par la commune de Bâgé-la-Ville
 
mérite d’être présentée aux habitants pour que chacun
 
mesure les efforts que la municipalité, épaulée par le travail
 
de ses agents, s’engage à mettre en œuvre. La municipalité
 
a souhaité mettre en place un plan de désherbage
 
communal, une boîte à outil pour réinventer la manière de
 
gérer les espaces verts et voiries. La conférence aura
 
pour objectif de présenter cette démarche avec des temps
 
d’échange sur la question des effets des produits
 
phytosanitaires sur la santé et sur l’environnement avec
 
tout particulièrement les atteintes sur l’eau.
 
Du 18 mars au 15 avril : exposition « Zéro pesticide »
 
à la Médiathèque de Bâgé-la-Ville.

 

 
Le SBVR et la Maison de l’Eau et de la Nature de Pont de
 
Vaux organisent :
 
Le 29 mars matin : une demi-journée de sensibilisation des
 
élèves de CM1 de l’école de Pont de Vaux sur les « herbes
 
folles des villes », avec la botaniste Nadine Boulon.
 

Le 29 mars après-midi : une demi-journée de sensibilisation et formation

 

des agents municipaux et des élus sur les techniques alternatives

 

d’entretien des cimetières, à la Maison de l’Eau et de la Nature.

 
 
 
Jeudi 30 mars à 20h30 :
Soirée ciné-débat :
« La nature fait bien les choses : pour une agriculture
 
durable et innovante »
 
A la Maison de l’Eau et de la Nature de Pont-de-Vaux.
 
Au programme :
 
- Projection du film « Secrets des champs »*, en présence de
 
Gérard Boinon, agriculteur, d’Héloïse Grimbert, chargée de mission
 
pollution au SBVReyssouze, l’association A Fleur de terre (Jardin
 
pédagogique à Fleurville).
 
Temps d’échanges sur :
 
La réduction de l’utilisation des pesticides dans les lieux publics
 
et les jardins privés
 
Les techniques alternatives au désherbage chimique...
 
La discussion se poursuivra autour de gourmandises et boissons
 
locales
 
Entrée libre et gratuite - Tout public
 

* Le film « Secret des champs » (85mn) illustre sans opposition ni

polémique la manière dont les plantes cultivées s’associent, coopèrent,

communiquent et cohabitent avec les êtres vivants qui les entourent

(insectes, champignons du sol, autres plantes).

Les recherches scientifiques et paysannes récentes ouvrent des pistes

d’innovations pour l’agriculture, éclairées par Marc Dufumier, agronome

émérite.

Du maraîchage à l’agroforesterie, en bio comme en agriculture de conservation, ce

sont finalement les pratiques des paysans qui permettent d’activer le potentiel du

vivant pour l’agriculture.

Les plantes cultivées ont un potentiel inouï. Elles sont capables de mettre en œuvre

des stratégies efficaces pour se développer, se nourrir et se défendre. Serons-nous

à la hauteur de leur potentiel ?

Contact – Bénédicte Fourneau, Maison de l’Eau et de la Nature de Pont de Vaux,

maison.nature@fr.oleane.com (Tél. 03 85 33 03 34)

Retrouvez également toutes les informations nationales sur le site : www.semaine-sans-pesticides.fr
La Maison de l'eau participe à la semaine pour les alternatives aux pesticides.
La Maison de l'eau participe à la semaine pour les alternatives aux pesticides.
La Maison de l'eau participe à la semaine pour les alternatives aux pesticides.

Archives

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux