Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

03 Apr

La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.

Publié par RAYMOND Michel

La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.

Avant l'ouverture de la Maison de l'eau et de la nature qui est prévue le samedi 15 avril, celle-ci accueillait mercredi et jeudi, en partenariat avec le Syndicat du bassin versant de la Reyssouze, représenté Jean-Louis Favier (président) et Héloïse Grimberg (chargée de mission), des réunions d'informations organisées dans le cadre de la 12ème semaine des alternatives aux pesticides qui ont eu lieu du 20 au 30 mars. Cette opération se déroulait localement en trois phases. La première avait lieu mercredi matin avec un groupe d'une vingtaine d'élèves de CM1 de l'école du Grand cyprès de Pont-de-Vaux, guidé par la botaniste Nadine Boulon, sur un parcours intra-muros de l'école au cimetière, à la découverte des végétaux. La deuxième se tenait l'après-midi à la Maison de l'eau où 62 agents communaux et conseillers municipaux ont assisté à des interventions sur la thématique de l'entretien des cimetières sans avoir recours aux herbicides et pesticides. L'un des intervenants était Jean-Jacques Willig, maire de Saint-Bénigne, qui a parlé du plan de désherbage de sa commune (PDC). Plan qui fait partie d'un vaste programme en matière de protection de l'environnement et de développement durable conduit sur quatre ans par la municipalité avec le syndicat du bassin versant de la Reyssouze et la Frapna. La troisième phase de jeudi était une soirée ciné-débat animée par Gérard Boinon, un agriculteur retraité de Saint-Trivier-sur-Moignans, dans la Dombes, qui a été secrétaire général de la Confédération paysanne Rhône-Alpes, ancien membre des instances nationales de ce syndicat d'agriculteur, il est aujourd'hui secrétaire de Rs'OGM info. Ce dernier était membre du comité de pilotage de « Secrets des champs », un film de 85 minutes réalisé par Honorine Périno, auquel a participé Marc Dufumier, agronome et enseignant-chercheur. Ce film explique la manière dont les plantes cultivées s'associent, coopèrent, communiquent et cohabitent avec les êtres vivants qui vivent dans les mêmes milieux : insectes, champignons, plantes et autres écosystèmes qui peuvent intervenir pour entretenir sainement des plantations. La salle vidéo de la Maison de l'eau et de la nature étant trop petite pour accueillir les 72 personnes présentes, une seconde projection s'est déroulée dans la salle annexe.

Au terme de ces projection s'est déroulé un temps d'échange sur la réduction des engrais, herbicides et pesticides, comme l'avait montré dans son intervention de Gérard Boinon qui, à la suite d'une maladie provoquée par l'emploi de produits chimiques qui l'a rendu handicapé à vie, a progressivement converti son exploitation en s'appuyant sur la biodiversité. Dans le même sens, un responsable de l'association A fleur de terre qui gère le Jardin pédagogique de Fleurville, a apporté son témoignage sur la culture de légumes sans avoir recours à des produits chimiques. Le public très intéressé par ces explications a posé de nombreuses questions aux deux intervenants.

 

 

 

La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.
La semaine des alternatives aux pesticides a réuni plus de 150 personnes à la Maison de l'eau et de la nature.

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux