Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux

08 May

Un dialogue constructif entre jeunes et entrepreneurs.

Publié par RAYMOND Michel

Un dialogue constructif entre jeunes et entrepreneurs.

Toujours fidèle a ses principes d'assurer l'émancipation des jeunes en proposant des actions d'ouverture sur le monde, l'association Adara proposait samedi matin à la salle Herbet un petit déjeuner qui a réuni douze étudiants et trois entrepreneurs : Karin Maassen, la gestionnaire du camping Champ d'été, Sylvain Tillière, assureur, Christophe Bouchet, opticien, et un cadre d'entreprise : Jean-Paul de Sousa, chef de groupe à la Caisse d'Epargne. Ce dialogue était animé par Philippe Nauze.

Le débat a porté sur les témoignages des entrepreneurs présents. « Est-ce qu'une passion pour la culture, le théâtre ou la musique, peut apporter quelque chose dans la recherche d'un emploi ? » questionnait l'une des jeunes filles. « Oui, c'est important d'avoir des passions. Quand vous montrez à un patron que vous avez une passion, il se dit que vous pouvez vous investir dans son entreprise. Personnellement je l'ai fait à travers le sport, j'ai fait du sport de haut-niveau et entraîné des équipes, çà m'a beaucoup apporté. En particulier des choses que mes études ne m'avaient pas apprises » a répondu Karin Maassen. « Je partage à deux mille pour cent, poursuivait Jean-Paul de Sousa, une passion comme le sport apprend à partager, çà apporte plein de choses, çà vous permet de vous ouvrir sur le monde et favorise l'entrée dans la vie active ». « La problématique que vous allez avoir c'est de faire des choix en dehors de l'influence familiale. C'est le premier moment où vous allez être obligés de vous affirmer dans un contexte global. Mais après, la vie est faite de choix, d'opportunités et de rencontres. Dans mon parcours j'ai eu l'opportunité de rencontrer quelqu'un qui m'a dit de changer de filière. Cela m'a permis de mieux m'orienter » assurait Sylvain Tillière. « On met toujours en avant la réussite. Il ne faut pas avoir peur de l'échec. Ce n'est pas parce que çà ne marche pas que vous êtes nul ou bon à rien » concluait Philippe Nauze.

Les intervenants ont mis en exergue que le principal atout du groupe était la jeunesse et qu'il était impératif de s'adapter, de faire preuve d'imagination et de s'ouvrir dans un monde qui est appelé à encore beaucoup évoluer dans les années qui viennent.

Un dialogue constructif entre jeunes et entrepreneurs.
Un dialogue constructif entre jeunes et entrepreneurs.
Un dialogue constructif entre jeunes et entrepreneurs.
Un dialogue constructif entre jeunes et entrepreneurs.
Un dialogue constructif entre jeunes et entrepreneurs.
Un dialogue constructif entre jeunes et entrepreneurs.

À propos

Les informations quotidiennes du Journal de Pont-de-Vaux